C’est arrivé loin de chez vous

Un vrai coup de pu…b !

10 juillet 2015
concurrent chinois de Tinder

La start-up Youjia, équivalent chinois de Tinder, a réussi un incroyable coup de com’ en piégeant les médias du monde entier. L’appât ? Une jeune étudiante de Shanghai. Édifiant.

 

Elle s’appelait Ju Peng. Une beauté chinoise de 19 ans, désireuse de découvrir son pays, la fibre patriotique chevillée à son corps gracile. Pour voyager à l’œil, la belle Peng a eu l’idée de proposer sur Weibo (le twitter chinois) une nuit câline à tous les mâles du Milieu qui accepteraient de la loger et de lui offrir son billet. Seules conditions : « être beaux, avoir moins de 30 ans et mesurer plus d’1mètre 75 ». Grâce à la magie du Web, l’annonce de cette curieuse voyageuse a trouvé un écho international inattendu, reprise par le New York Post aux Etats-Unis et le Figaro en France. Et elle a provoqué dans son pays de houleux débats entre conservateurs irrités et chantres de la libération des mœurs. Jusqu’au coup de théâtre final : l’info était totalement bidon !  À l’origine de ce monumental coup médiatique la société Youjia, le Tinder chinois, spécialisé dans les rencontres. Ju Peng était donc un gros fake. De quoi rire un bon coup, même si de nombreux Chinois en manque de tendresse ont dû se sentir cocus. Quant à l’arroseur, il a fini arrosé : le pudibond gouvernement chinois, courroucé par l’affaire, tout bonnement interdit l’application !