Destination Souvenir

L’Amérique “coast to coast” d’Elsa Zylberstein

19 janvier 2017
Elsa

La belle Elsa est à l’affiche depuis mercredi d’ Un Sac de Billes, la nouvelle adaptation du roman éponyme de Joseph Joffo, aux côtés de Patrick Bruel et de Kev Adams. Pour Elsa Zylberstein, le voyage, c’est l’Amérique. Son Amérique à elle.

« Je pense que lorsqu’on bouge beaucoup, tout bouge autour de soi. C’est ma théorie. Je vais souvent à Los Angeles et à New York. J’ai besoin de voir le monde, de voir ce qui se passe ailleurs, d’autres lumières, d’avoir d’autres envies.
Lorsque je vais à Los Angeles, à chaque fois, cela me ravit. C’est une ville pleine d’énergie. J’y mène ma petite existence, je vois des gens, je lis beaucoup. J’ai n’ai jamais le temps de lire à Paris. New York, c’est différent. C’est une ville très combative avec ce côté immuable où « tout est possible » et qui me donne la pêche. C’est également une ville où les habitants sont très cultivés.
A Los Angeles, il y a ce paradoxe extraordinaire : alors que culturellement ils sont un peu au niveau zéro, ils sont très sensibles, ouverts à tous les talents. Que ce soit à New York ou Los Angeles, je ressens cette même liberté. J’y vis selon mes désirs. J’y vais pour faire ce qui me chante, sans avoir de compte à rendre à personne. »

Retrouvez l’effervescence de New-York, une ville qui ne dort jamais, et la légendaire ville de Los Angeles, connue pour son industrie cinématographique et son « life style » à la Californienne avec MARCO VASCO : Combiné New-York & Los Angeles

Un Sac de Billes de Christian Duguay, sur les écrans depuis le 18 janvier.

Photo : Satoshi Saikusa