La crème de la crème

God save the tea : les 4 essences les plus prestigieuses du Monde

21 avril 2017
thés

Quoi de mieux que de fêter l’anniversaire de Queen Elizabeth II autour d’un excellent tea time ? Pour les 91 ans de la Reine, l’Oeil de Marco part sur les traces des essences les plus rares de la planète.

 

  1. Le Gyokuro, Japon

Ce thé Sencha, cultivé en région d’Uji, dans la préfecture de Kyoto, jouit d’une attention toute particulière : un peu à la manière du bœuf de Kobe, mais sans les massages à la bière ! Deux semaines avant la récolte, les feuilles sont ombragées avec la plus grande des précautions. Ainsi, les acides aminés augmentant, la saveur de ce thé se fait plus plaisante et douce encore, tandis que son arôme gagne en ampleur. Un traitement et une singularité qui ont un prix : ce Gyokuro s’échange à un peu plus de 600€ le kilo !

Participez à une cérémonie du Thé au Japon : japon.marcovasco.fr

 

  1. Le Poo Poo Pu-erh, Chine

Le Pu-erh est un thé aux qualités médicinales qui tire son nom d’une ville de la province du Yunnan, en Chine. Mais ce « Poo Poo Pu-erh » possède une particularité qui le distingue très nettement des autres représentants de cette variété : ce ne sont pas des feuilles de thé qui sont récoltées ici à la main (et à la loupe), mais des excréments d’insectes uniquement nourris de feuilles de thé tout au long de leur (courte) existence ! Infusés, ils donnent une boisson, selon les dires, énergisante et curative. L’addition, elle, frise le malaise : 950 € environ le kilo.

 

  1. Panda Dung, Chine

Ce breuvage très exclusif est né d’un « coup » commercial imaginé par un entrepreneur désireux de faire pousser du thé au cœur des montagnes à pandas de Ya’an dans le Sichuan. Sachant que ces plantigrades bicolores « rejettent » 70% des bambous qu’ils ingurgitent, il a décidé d’utiliser leurs précieux excréments comme fertilisants. Le résultat ? Tout comme le panda, ce thé est devenu un véritable trésor national que les plus riches s’arrachent littéralement à prix d’or soit un petit peu plus de 65 000€ le kilo. Tentés ?

Partez à la rencontre des trésors nationaux chinois : chine.marcovasco.fr

 

  1. Da-Hong Pao, Chine

Là, à moins d’être un hôte de marque du gouvernement, peu de chance que vous le goûtiez un jour. Introuvable lorsqu’il n’est pas vendu lors d’enchères quasi-clandestines à Hong Kong ou à San Francisco, ce thé aurait sauvé la mère d’un empereur de la Dynastie Ming (1368-1644). Le Da-Hong Pao (« Grande Robe Rouge » en français) est un Oolong tiré de trois arbustes perchés sur les monts Wuyi, dans le Fujian. Ses vertus médicinales sont légendaires et il est offert comme un présent inestimable. Enfin presque : ce thé est évalué à 1,2 millions € le kilo !