La crème de la crème

Classe est la voix : le quatuor des plus beaux opéras du monde

24 mars 2017
opéras

Mélomanes du monde entier, réjouissez-vous : l’Œil de Marco vous emmène à la découverte des plus beaux opéras du monde. Voici quatre temples qu’habite la muse Erato, et qui enchanteront les afficionados de Mozart et Figaro.

 

  1. Le Centre National des Arts du Spectacle de Pékin, Chine

Sa structure de verre et de titane, de forme arrondie, lui valu le surnom de « L’Oeuf ». Débuté en 2001 et fini six ans plus tard, le Centre national des arts du spectacle de Pékin, imaginé par le français Paul Andreu, rappelle également dans sa forme le Yin et le Yang. Ses murs se reflètent sur le lac artificiel qui l’entoure. Pas moins de 15 hectares sont consacrés aux 7 muses, dont un opéra de 2 416 places. L’Opéra chinois, comme les grandes œuvres européennes (Mozart, Puccini, Verdi…) trouvent naturellement leur place dans une programmation très très DōngXi.

Profitez d’une soirée à l’Opéra de Pékin pour faire connaissance avec l’art dramatique chinois : chine.marcovasco.fr

 

  1. Le Théâtre Amazonas, Manaus, Brésil

Le Théâtre Amazonas a vu le jour à la fin du XIXe siècle, en pleine forêt amazonienne, alors que la région faisait la fortune des exportateurs de caoutchouc. La bourgeoisie locale européenne ayant besoin de distractions, on fit venir du Vieux Continent le matériel nécessaire à la construction d’un opéra. Magnifique, rococo, inattendue, c’est l’une des salles d’opéra les plus fascinantes de la planète.

Exploration de l’Amazonie le jour et pause culturelle le soir, tout un programme ! bresil.marcovasco.fr

 

  1. Le Théâtre Colon, Argentine

Situé à Buenos Aires, dans la patrie d’adoption d’un fameux chanteur à Voice, il fait partie du quorum des plus beaux opéras du monde, mais aussi de ceux que célèbrent les mélomanes les plus exigeants. Inauguré en 1857, avec une représentation de La Traviata, il s’est vite imposé comme un passage obligé pour les plus grands interprètes de la planète. Fermé pour rénovation fin 2006, il a rouvert ses portes 4 ans plus tard, retrouvant ses fastes d’antan. Sa coupole suspendue à 28 mètres de hauteur est signée du peintre Raul Soldi. Une véritable splendeur. Dans les mois à venir, l’opéra y présentera des œuvres de Wagner, Händel, Strauss, Verdi… Mais toujours pas Florent Pagny !

Tentés par une escapade opéra-tango-milonga à Buenos Aires ? argentine.marcovasco.fr

 

  1. The Sydney Opera House, Australie

Sa structure, en forme de voiles ou de coquillages – le débat fait toujours rage – irradie le port de Sydney sur Bennelong Point. Né de l’imagination de l’architecte danois Jorn Utzon, le bâtiment aura mis 16 ans à être terminé. Inauguré en 1973, il a depuis connu plusieurs modifications et ajouts. La salle d’opéra, baptisée le Joan Sutherland Theater propose 1 547 sièges. On y joue actuellement La Traviata de Verdi, puis ce sera au tour du Carmen de Bizet de prendre possession des lieux. Le Sydney Opera House figure au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

L’Opéra de Sydney, un classique à noter sur votre bucket list : australie.marcovasco.fr