La crème de la crème

Ces villes vraiment vertes où il fait bon vivre dans le Monde

4 novembre 2016
villes

Loin du catastrophisme ambiant, il existe des villes qui font de la résistance. Alors que la Cop 22 débute à Marrakech le 7 novembre, partez à la découverte des cités les moins polluées du monde. Et si vous ne pouvez y habiter, vous pouvez toujours les visiter (avec MARCO VASCO bien sûr) !

 

  1. Calgary, Canada

Située dans la pétrolière province d’Alberta, la ville fait figure de championne pour sa politique « verte » et ses campagnes de recyclage. Calgary fait autant de prodiges dans le traitement des eaux usées (près de 100 millions de litres par jour) que dans l’utilisation des énergies renouvelables (qui l’alimentent à hauteur de 75%). Ajoutez-y des transports électriques et plusieurs centres de tri bien pensés : tout est dit !

Un peu d’air pur canadien avec MARCO VASCO : canada.marcovasco.fr

 

  1. Helsinki, Finlande

Malgré sa population de 600 000 habitants, la capitale de la Finlande est depuis toujours à l’avant-garde du combat écologique. Déjà très en pointe niveau énergies renouvelables, la ville innove en éthique et design durable : ses hôtels les plus impliqués se voient décerner un « Nordic Ecolabel » et la ville possède même un quartier « écolo » expérimental, l’Eco-Viikki, à deux pas du Bio-centre de l’université d’Helsinki, qui a réduit de 20% les émissions de C02 et les déchets par rapport aux normes habituelles. Mais, SVP, prière d’y aller en bateau ne pas gâter ce beau bilan carbone !

Et si vous testiez le quartier écolo à Helsinki avec MARCO VASCO ? scandinavie.marcovasco.fr

 

  1. Honolulu, États-Unis

Bah oui les américains ne sont pas tous des infâmes pollueurs ! L’Hawaïenne Honolulu fait aussi la fierté de ses habitants pour la qualité de son air et un combat sérieusement mené contre la pollution. Fait assez rare outre-atlantique, la ville possède un système de transport en commun efficace qui lui permet, même si c’est une des plus fréquentée touristiquement du Pacifique nord, de ne pas subir la répercussion des embouteillages. Malgré le « smog volcanique » qui s’étend sur la ville, sa flore et la qualité de son air en font un endroit parmi les moins pollués de la planète.

Climat tropical, sites naturels merveilleux, plages paradisiaques, un voyage à Hawaii est l’occasion de découvrir également une mixité culturelle et une douceur de vivre avec MARCO VASCO : usa.marcovasco.fr

 

  1. Ifrane, Maroc

Véritable Éden dans le Moyen Atlas, Ifrane jouit d’une qualité de l’air optimale due à l’absence d’industrie lourde dans la région. Située sur un causse karstique (les écologéologues apprécieront !), l’endroit attire aujourd’hui une clientèle de voyageurs soucieux du respect de la biodiversité et curieuse de la richesse de son écosystème. Classée en 2013 seconde « ville la plus propre du monde », celle qui est surnommée la « petite suisse » compte également un parc national qui possède la plus grande forêt de cèdres du monde et même une station de ski, Michlifen.