Le chiffre de la semaine

10

29 juin 2017
10

Ou la chronique du cadeau empoisonné de la petite révolution qui va se généraliser pour les passagers des vols long-courriers de 10 compagnies aériennes. Une chance pour les insomniaques et ceux qui meurent d’ennui dans l’avion. Et une guigne de plus pour les militants du droit à la déconnexion.

On l’annonçait depuis des années, le rêve (ou le cauchemar, c’est selon) est en train de devenir réalité : Internet va tisser pour de bon sa toile dans nos avions !

Pas moins de 10 compagnies aériennes viennent d’installer le wi-fi à bord, principalement en vols long-courrier. Cette nouvelle option se trouve généralement sur les appareils les plus récents (A 350, B 737-800, B 787-9…) et elle n’est que très rarement disponible sur les vols domestiques. Enfin, pour le moment. Les tarifs varient entre 10 et 30 € selon la durée de connexion.

C’est à n’en point douter un grand pas pour l’humanité volante : grand frère Google va pouvoir vous géolocaliser au-dessus de la Yakoutie ; vous allez pouvoir pouffer devant des vidéos débiles ; et bien sûr, répondre en temps réel aux exigences pressantes de votre boss resté sur le plancher des vaches.

Les compagnies aériennes concernées par cette petite révolution du transport aérien sont les suivantes : Cathay Pacific, Air France – KLM, Qantas, Lufthansa, British Airways, Finnair, Swiss, Air New Zealand, Virgin Australie et Air Canada. On n’arrête pas le progrès !

Chers voyageurs, si vous aimez rester connectés, prenez le forfait internet volant, mais évitez absolument ces 4 compagnies aériennes pour vous envoyer en l’air …