Le chiffre de la semaine

80

6 juillet 2017
panne

Un gros coup de la panne qui va avoir un coût salé pour une vénérable compagnie aérienne… En pleine zone de turbulences !

80 millions de livres sterling ! C’est ce qu’aura coûté le crash du système informatique de la British Airways les 27 et 28 mai derniers.

On a toujours un peu de mal à connaître sa véritable origine. Apparemment, c’est le fait d’un technicien sous-traitant, qui aurait coupé par inadvertance l’alimentation électrique d’un système vital. Apercevant sa méprise, il aurait ensuite tenté de le rebrancher maladroitement, comme s’il s’était agi d’un vulgaire grille-pain !
On frémit à l’idée qu’un sous-traitant d’une grande compagnie aérienne puisse si facilement désactiver des systèmes aussi vitaux, dans un secteur ou la sécurité est le maître mot. Heureusement que British Airways n’a pas de filiales dans le secteur nucléaire… Cette légèreté aura entraîné l’annulation de 726 vols et le clouage au sol de 75 000 passagers durant plusieurs jours.

Mais les déboires de la compagnie ne s’arrêtent pas là : elle vient d’essuyer une grève de 2 semaines de ses PNC basés à Heathrow, se prépare à en affronter une nouvelle à partir du 19 juillet , et s’est vue enjoindre de payer une amende d’un million d’euros pour défaut d’information des passagers sur son site internet. Fermez le ban !

Comme on dit, les emmerdes, ça vole très souvent en escadrille !