Le chiffre de la semaine

Trois

28 avril 2017
trois

Ou quand la compagnie British Airways se mue tout doucement en Big Brother… Mais c’est pour la bonne cause (disent-ils) ! 

Trois, c’est le nombre de portes d’embarquement entièrement automatiséesself-boarding dans la langue de George Orwell – que vient d’ouvrir British Airways sur ses vols intérieurs à partir du terminal 5 d’Heathrow. Depuis leurs essais en juin 2016, 4 000 passagers sont déjà passés par ce dispositif. Mais qu’ont-elles de vraiment révolutionnaires, ces fourches caudines ?
C’est qu’elles reposent sur des données biométriques et sur la technologie de la reconnaissance faciale. En d’autres termes, un scénario digne de Person of Interest : l’œil artificiel d’un ordinateur central vous balaye le visage, et vous identifie tout seul.

Ces nouvelles portes ont pour but de faciliter les flux de passagers dans l’aéroport (ce qui n’est pas un luxe, certes), mais aussi d’en renforcer la sécurité, qui est, on le rappelle, la première de vos libertés. Alors circulez tranquilles, braves voyageurs : Big Brother is protecting you !

Pour en savoir plus : Breeze through boarding with British Airways