Le duel

Avignon contre Edimbourg :
le match des théâtreux

4 juillet 2016
Avignon

Créés la même année, les festivals de théâtre d’Avignon et d’Édimbourg se sont depuis toujours livrés à une concurrence fraternelle. Évidemment, l’Oeil de Marco se devait d’y mettre son grain de sel.

 

Avignon : les planches méridionales !
L’origine, la « Semaine d’Art en Avignon » avait pour but de mettre en avant des artistes contemporains (Picasso, Klee…) avec, en parallèle, une programmation de concerts et de trois pièces de théâtre. Mais depuis, sous l’impulsion de feu l’énergique Jean Vilar, les planches ont pris le dessus ! C’est ainsi faisant que Festival d’Avignon est devenu l’équivalent de ce que Cannes peut-être au cinéma, au niveau du rayonnement mondial. Sans oublier le « Off » qui permet à n’importe quelle troupe ou artiste, s’ils en ont les moyens, de présenter au public toute l’étendue de leurs talents.

Tip : Ouvert toute l’année et situé au cœur de la vieille ville dans un élégant hôtel particulier, la maison de Jean Vilar permet au visiteur de revenir sur la genèse de l’événement.
www.maisonjeanvilar.org

 

Édimbourg : la scène calédonienne
Tout comme le Festival d’Avignon, il voit le jour en 1947. Huit troupes de théâtres avaient pris d’assaut la ville sous prétexte d’un festival international. Ainsi le « Fringe » était né, festival de théâtre le plus important de la planète avec 2 600 spectacles. A l’instar du « Off » d’Avignon, pas de directeur artistique à Édimbourg mais pléthore de jeunes talents venus du monde anglo-saxon ainsi que des compagnies asiatiques et africaines. Le moindre des lieux pouvant accueillir une planche et des tréteaux s’improvise en un théâtre, et le festival sert également de prétexte à de nombreuses et festives soirées.

Tip : Pour les snobs et autres amateurs de théâtre lassés par les one-man-show comique : se rendre au Summerhall. C’est une ancienne école vétérinaire divisée en plusieurs salles de spectacle. On y joue même dans la salle de dissection, y compris Le Malade Imaginaire !

 

Verdict : Exit Avignon => direction Edimbourg !
Entre Avignon et le grand large, l’œil de Marco choisit sans hésiter les Highlands écossais ! On vote Edimbourg et son déploiement de shows comiques « so british » : de quoi rire un peu, beaucoup, passionnément, en cette période un tantinet morose