Le Very Bad Trip

Les 4 festivals de cinéma les plus bizarres de la planète

12 mai 2016
cinéma

Champagne ! C’est le début de la rumba festivalière sur la Croisette, le temps du strass, des paillettes et de ces imbitables nanars rhabillés en chefs d’œuvre par la critique germanopratine. On connaît donc la chanson cannoise par cœur qu’en est-il des festivals cinématographiques du Monde ? Hé bien, il y a bien pire : voici les plus bizarres… Moteur, action !

 

  1. International Moustache Film Festival, États-Unis

Amateurs de moustache, à la Dalì, à la chinoise, impériale ou en fer à cheval, ce festival est fait pour vous ! Le postulat ? Trouver les meilleurs films dont le sujet tourne autour des iconiques bacchantes ou, plus simple, dont le personnage principal en est affublé. Ayant lieu chaque année à Portland, Maine, l’édition 2016 a pourtant été annulée. La raison ? Le temps, selon ses organisateurs, « de se laisser pousser la moustache » !

Pas de festival cette année mais vous pouvez toujours partir découvrir la Côte Est des États-Unis avec MARCO VASCO

 

  1. International Random Film Festival, Pologne

En gros, c’est le Festival du film aléatoire. Programmé une première année en Estonie, il fut ensuite présenté en Suède l’année suivante. En 2016, c’est en Pologne, à Gdynia, que ça va se passer. L’objectif de ce festival ? On l’ignore. Sélection obscure et remise de prix qui le sont tout autant : le Prix de la tortue en fuite, le Prix de la cuillère et du poisson rouge… Tout un programme. Quant au lieu du prochain festival : on l’ignore aussi. C’est à chaque fin d’édition que le prochain lieu est choisi… au hasard !

 

  1. Yubari International Fantastic Film Festival, Japon

Situé sur l’île d’Hokkaido, ce festival fut créé dans l’ancienne ville minière de Yubari. Les premières années, il accueillit de nombreuses stars, dont Quentin Tarantino qui aurait écrit une partie de Pulp Fiction dans sa chambre d’hôtel. Après la faillite de la ville, le festival continua vaillamment mais, désormais fauché, il ne peut plus présenter que des films nippons. Un manque de moyens qui amena également les organisateurs à remplacer la traditionnelle soirée de gala, et ses onéreuses libations, par une distribution de melons locaux. Une version nippone du lancer de tomates ?

A vos melons, partez explorer le Japon avec MARCO VASCO !

 

  1. Swansea Bay Film Festival, Pays de Galles

Mention spéciale pour ce festival considéré par la presse britannique (The Guardian) comme « le pire festival du monde ». Il fut créé dans le but de mettre en avant des cinéastes indépendants et des œuvres à vues « éducatives ». L’amateurisme de son organisation atteignit de tels sommets que la star galloise Catherine Zeta-Jones, l’une de ces mécènes, finit par jeter l’éponge… Un vrai festival de navets au pays du poireau !