Le Very Bad Trip

Mieux vaut dard que jamais : les 4 moustiques les plus piquants de la planète

6 juin 2017
moustiques

Avec les vendeurs de souvenirs à la sauvette et les guides incompétents, ils sont les pires ennemis de vos vacances… et de l’espèce humaine toute entière. Qui ? Les moustiques bien sûr ! Agressives, intrusives ou dérangeantes, voici les quatre bestioles bourdonnantes les plus insupportables de la planète. Qui s’y frotte s’y pique !

 

  1. Le Moustique tigre (Aedes Alpopictus)

Ce petit malin doit son surnom à son abdomen qui est rayé de blanc et de noir. Originaire de l’Asie du Sud-Est, il a su s’adapter sans difficulté aux différents climats jusqu’à occuper aujourd’hui une centaine de pays sur les cinq continents. Profitant du réchauffement climatique, on le trouve aussi bien à Houston qu »à Rio ou à… Marseille. Particulièrement agressif, il est vecteur potentiel de la dengue, du chikungunya, du virus du Nil occidental (une maladie neurologique) et, nouveauté, du virus Zika (diarrhées, conjonctivite, infection de la prostate…). Sale bête, va !

 

  1. L’Anophèle (Anopheles gambiae)

Pour être clair, son nom vient du grec « anôphêles » qui signifie « nuisibles ». Il sévit sur les cinq continents où il a trouvé ses aises (y compris chez nous, en Camargue), excepté en Péninsule arabique ainsi qu’en écozone afro-tropicale (le sud du désert du Sahara). A son « actif », il faut citer la malaria et le virus O’nyong-nyong (qui entraîne une fébrilité aiguë et un rash cutané majeur). Les insecticides ainsi que les moustiquaires restent, selon l’OMS, la meilleure manière de lutter contre cet insecte néfaste.

 

  1. L’Eretmapodite (Eretmapodites chrysogaster)

On trouve ce moustique, de couleur jaunâtre à bandes argentées, dans de nombreux pays d’Afrique comme la République centrafricaine, l’Angola, l’Éthiopie, l’Ouganda, la Sierra Leone, etc. L’Eretmapodite privilégie les zones ombragées. Aux habitations, il préfère par exemple les bananeraies (trouvant dans les feuilles de bananes un habitat idéal) ou les cocoteraies. Là aussi, une véritable machine de guerre : parmi les maladies dont il est à lui seul vecteur, il faut citer le Chikungunya, la fièvre jaune et la fièvre de la vallée du Rift (risques de fièvre hémorragique). Rien que ça.

 

  1. Le Maringouin domestique (Culex pipiens)

Le Maringouin domestique, c’est l’enquiquineur number one de vos nuits en vacances. Bruyant et vorace, il se repaît de votre sang vous empêchant généralement de trouver le sommeil. Des piqûres, certes, mais il y a pire chez la femelle de ce moustique qui a besoin de sang pour pouvoir se reproduire, très commune dans les pays d’Europe : elle peut transmettre le virus du Nil occidentale. Céphalées brutales, violents douleurs musculaires, risque de malaise fatal : tout un programme…

Il n’y a pas que les moustiques dans la vie, découvrez Cinq bestioles à ne pas croiser sur la route de vos vacances

La conciergerie de MARCO VASCO pense à vous et vous facilite la vie : partez équipés d’un kit moustique : Pour en savoir plus cliquez ici