Le Very Bad Trip

Les 5 fêtes populaires les plus insolites du monde

17 décembre 2015
japon

A l’approche de la très classique Saint-Sylvestre, l’Oeil de Marco vient jouer les trouble-fête. Tour d »horizon des 5 fêtes les plus insolites du monde, prétextes à quelques… incongruités ! Bizarre, vous avez dit bizarre ? 

  1. La Fête du pénis de fer, Japon

Une fête croquignolette qui ne pouvait se tenir qu’au pays du hentai et du pinku-eiga. C’est dans la ville de Kawasaki, à l’embouchure du fleuve Tama, qu’a lieu chaque premier dimanche d’avril le Kanamara Matsuri ou « fête du pénis de fer ». Rien à voir de la prise secrète pour karatéka érotomane mais une ode à la fécondité où jeunes mariés, futurs parents et familles se pressent pour une bénédiction. Rayon souvenirs : des phallus proposés en bougies, sucre d’orge ou légumes sculptés.

  1. La Fête du radis, Mexique

La plante potagère a droit à sa propre fête dans la ville d’Oaxaca, au Mexique,tous les ans, le soir du 23 décembre. C’est la Noche de Rábanos, qui annonce la Nativité. Après avoir sélectionné les meilleurs radis durant trois jours, les artistes les sculptent en reprenant des passages de la Bible ou des représentations de la crèche. Chic ! Et la plus belle œuvre est même récompensée par un jury.

  1. Le Jour de l’ours, Catalogne, France

Au Moyen-Âge, une jeune bergère fut sauvée des griffes d’un ours par une poignée de valeureux villageois. Pas bégueules, ces derniers rasèrent la couenne de la bête et s’en revêtirent. Depuis, à Prats-de-Mollo-La Preste dans les Pyrénées catalanes françaises, chaque fin de février, des hommes vêtus de peau de bête effraient habitants et badauds poursuivis par des chasseurs avisés. Pour rire bien sûr. Le tout se termine par une fiesta endiablée.

  1. La Fête des singes, Thaïlande

En Thaïlande, les singes sont vénérés comme descendant d’Hanuman, le dieu-singe. Leur sont donc offerts, une fois par an en novembre, un somptueux buffet accompagné de prières des habitants de Lopburi, dans le centre du pays. Autant vous dire que toutes ces créatures, généralement nuisibles au touriste mal renseigné, font un véritable festin !

  1. La Fête de Pandialé, Réunion

Amateurs de sensations fortes direction l’île de la Réunion où, tout au long de l’année (sauf en mars, mai, septembre, octobre et novembre), les pénitents tamouls fêtent la fin de leur carême (21 jours de jeûne et de prière) en traversant un tapis de braise. Ces cérémonies ont principalement lieu dans les villes de Saint-Louis et de Saint-Pierre. Chaud Chaud Chaud !