Le Very Bad Trip

Les 5 plages les moins fréquentables du monde

21 avril 2015
Waikupanaha

Où bronzer en évitant de se baigner ?

1. Waikupanaha (Hawai) : Sur Big Island, à Hawaï, le Kilauea, volcan parmi les plus actifs de la planète entre en éruption selon son bon vouloir, projetant sa lave dans les eaux de la mer toute proche, elle-même très fréquentée par les requins. Là, vous avez le choix du menu  : grillade ou viande hachée ?

2. Acapulco (Mexique) : jadis paradis des estivants principalement américains, chantée par Elvis Presley en personne (Fun in Acapulco, sic!), la superbe baie mexicaine s’est aujourd’hui transformée en cauchemar urbain, en champ de manœuvres pour cartels survoltés. Règlements de comptes, pollution, mendicité et Bernard de la Villardière… La fin d’un mythe ?

3. Smyrna (USA) : C’est une des plus jolies plages de Floride, plébiscitée par les surfers du monde entier. Sable blanc, sport aquatiques en tous genres, sauf que… en 2007 et 2008, Smyrna concentra à elle seule le plus grande nombre d’attaques de requin de la planète ! Tandis que 71 personnes y furent frappés par la foudre en dix ans. Si vous aimez l’aventure…

4. Chaupati (Inde) : pour les ardents défenseurs de la nature, c’est le voyage au bout de l’enfer. La plage de Chaupati, pourtant parmi les plus appréciées de Bombay, est un dépotoir à ciel ouvert. Le sable sert de décharge (plastique, charbon..) et les eaux surchargées n’arrivent plus à recycler les égouts de la mégalopole. Tentés par un plongeon ?

5. Fraser (Australie) : les plages de la plus grande île de sable du monde ont de quoi faire rêver, mais l’Australie reste une terre sauvage et Fraser ne déroge pas à la règle. Au programme « aquatique » : crocodiles, méduses mortelles, requins gourmands. Et sur le sable ? On note des attaques de dingos, sorte de hyènes locales. Mais si vous aimez vraiment les animaux…