C’est arrivé loin de chez vous

Canada : allô, allô, monsieur le dealer ?!

21 septembre 2018
dealer

Dans un village de la province canadienne d’Alberta, un toxicomane s’est mis en tête de harceler son revendeur pour obtenir sa précieuse dose. Sauf qu’il a confondu son numéro avec celui d’un gendarme très rusé. Stupéfiant, mais vrai !

L’action se déroule dans le village de Boyle, au cœur du comté d’Athabasca, province d’Alberta.

C’est le très sérieux journal National Post qui a rapporté ce fait divers digne d’un sketch du Saturday Night Live. Un soir d’ennui, un officier de la Gendarmerie Royale Canadienne a reçu une série de messages plutôt étranges sur son portable, lui proposant diverses transactions.

Intrigué, l’homme de loi a souhaité en savoir plus et a rapidement noué un dialogue avec son volubile correspondant. L’accro aux stupéfiants a fini par admettre s’être trompé de numéro, en ajoutant au passage qu’il voulait contacter un dénommé « M. Dennis ».
Or, ledit M. Dennis s’avérait connu des services de gendarmerie comme un revendeur notoire, déjà cité dans plusieurs affaires de trafic ! N’écoutant que son flair de Labrador, le gendarme a donc mandé une perquisition chez le dealer présumé pour y découvrir, sans trop de difficulté, toute une panoplie de drogues, cocaïne, marijuana et tutti quanti.
Confondu et arrêté, le malfaiteur a été reconnu coupable de possession de drogue en vue de la revendre. Moralité : en cas de griserie, vérifiez toujours qui vous appelez. Votre ex, votre belle-mère…. ou votre revendeur de drogue.

Un appel, ça va. Trois – pour reprendre une réclame aujourd’hui mythique -, bonjour les dégâts !

©L’Express.fr

Pas de chance pour ce dealer… L’Œil de Marco vous dévoile 4 pays pour lesquels le courant passe mieux – la consommation de drogue y est stupéfiante !

 

Le chiffre de la semaine

2500

21 septembre 2018
DSK

Au croisement de #Metoo et de la déjà ringarde affaire DSK, voici un chiffre de la semaine qu’on aurait pu tout aussi bien intituler 2806… Comme le numéro d’une suite restée célèbre !

2500. C’est selon l’Associated Press, le nombre d’établissements du groupement American Hotel and Lodging (Marriott, Hyatt, Four Seasons, Hilton, Best Western…) qui vont équiper dès cette année leurs employés de « montres panique » connectées.

Ces boutons-panique, attachés à leur poignet comme des montres-bracelets, aideront les personnes travaillant dans des hôtels à alerter instantanément les services de sécurité en cas de « problème » ou situation « douteuse ».
Comprenez bien sûr tentative de viol et trafic sexuel tarifé. L’origine de cette innovation, #Metoo ? Hé bien non, c’est l’affaire Strauss-Kahn. On l’avait presque oubliée celui-là, depuis Harvey Weinstein !

Comme quoi les tribulations de l’ancien candidat à l’Elysée ne seront pas totalement retombées dans les limbes de l’histoire mondiale du sexe et de la braguette.

Merci la technologie ! L’Œil de Marco vous dévoile une autre technique innovante visant à dénoncer les harceleurs de la rue.

 

La crème de la crème

La crème de… Taipei

21 septembre 2018
Taipei

La capitale de la République de Chine (Taïwan) réussit l’exploit d’être urbaine et verte, viscéralement chinoise et incroyablement moderne, zen et endiablée. Pour L’Œil de Marco, un petit tour en quatre adresses s’impose absolument. On vous emmène ?

Un hôtel

Direction le vivant quartier de Songshan. Développé par le très médiatique milliardaire chinois Wang Xiao Fei, le flambant neuf S Hotel s’adresse à une clientèle internationale en quête d’authenticité et d’un esprit aussi pop que local. Aux commandes du design, l’indéboulonnable Philippe Starck joue à la fois sur la poésie et l’humour. Des artistes taïwanais ont également mis la main à la pâte dans la décoration du lobby et des chambres. Couleurs chaudes, larges espaces, œuvres d’art… Les 103 chambres coupent délicatement avec la frénésie de la ville. Et l’établissement comportent plusieurs restaurants et un Whiskey Bar. Que demander de plus ?
The S Hotel, 150 DunHua N Road. Site : www.shotel.com

 

Un bar

Comme toute grande ville d’Asie, Taipei vit fièrement et fiévreusement la nuit. Et sa « culture bar » est une des plus en pointe de toute l’Asie. Situé dans le centre de Taipei l’Indulge Experimental Bistro figure dans le peloton de tête des meilleurs établissements de tout le continent ! Discret et sympathique, son design élégant en fait immédiatement un lieu chic et agréable. Mais le meilleur est dans le flacon : vous y trouverez des whiskies rares aussi bien nippons que taïwanais et, niveau mixologie, la « barwoman » à résidence excelle dans la maîtrise de son art. Tentez donc le Ruby Black Cocktail : liqueur de thé noir, whisky 12 ans d’âge, citrus, betterave, rose et framboise !
Indulge Experimental Bistro, N°11 Lane 219, Section 1, Fuxing South Road, Da’an District

 

Un restaurant : Malagana Café & Bar

Là, le choix peut s’avérer difficile. Tout autant qu’à Hong Kong, Pékin ou Shanghai, les habitants sont des gastronomes et des grands restaurants aux petites cuisines locales, ils furètent à savoir qu’elle sera la prochaine meilleure table. Pour une fois, c’est une franchise qui décroche la timbale : le Din Tai Fung. Il y a huit établissements en ville qui font les bonheurs des amateurs de spécialités locales, dont de succulentes vapeurs – les Xio Long Bao – applaudis par toutes les revues et critiques culinaires de la planète. Si vous visitez la capitale de l’île, un détour et le maniement des baguettes s’imposent !
Toutes les adresses sur : www.dintaifung.com

 

Une boutique

Les films du hongkongais Wong Kar-wai le montraient majestueusement : les années 50 et 60 furent celles d’un grand style en Asie du sud-est. Amatrices et amateurs de vêtements vintage, une seule adresse en ville : Damn it ! Vintage. De nombreux habits, complets, robes, ainsi que des accessoires et souliers, le magasin amasse des trésors d’élégance et de nostalgie. Du « swing » au « pop » en passant par le psychédélique – les années 70 non plus ne sont pas oubliées -, de quoi trouver son bonheur. Le plus drôle ? Damn it ! Vintage est situé… dans un temple. Sous bonne garde des dieux de la mode ?
Damn it ! Vintage, 1 Lane 33, Chifeng Street, Datong District

Explorez la fiévreuse Taïwan en toute sérénité avec MARCO VASCO !

Le Very Bad Trip

Mignon mais méchant : ces bestioles faussement gentilles à ne pas câliner de trop près

21 septembre 2018
bestioles

On leur donnerait le Bon Dieu sans confession. Mais quand Mère Nature reprend ses droits, mieux vaut plier bagage. Quatre animaux adorables à regarder pour le voyageur mais très loin d’être sympathiques.

 

1. Le Loris lent (Asie du Sud-Est)

Comme il est mignon avec ses gros yeux ronds ! On a envie de le voir s’attacher à votre bras comme à une branche ! Malheureusement, pour les amis des animaux au cœur tendre, le sien ne fait pas la dentelle : c’est l’un des très rares mammifères venimeux de la planète. Ses coudes – oui, vous avez bien lu – produisent une toxine qu’il porte, en cas de danger, à sa bouche. Mélangée à sa salive, il s’en enduit ensuite le poil. Résultat de l’opération pour les prédateurs ou les importuns : une réaction allergique violente qui peut entraîner la mort. Un conseil donc, restez à l’écart.

 

2. La Dendrobate (forêt amazonienne)

Ses couleurs vives et d’une incroyable beauté (orange flamboyant, bleu électrique, rouge fraise…) vous donneraient presque envie de la prendre entre vos mains et de la câliner. Un geste définitivement à ne pas faire ! Car ces grenouilles d’Amérique du Sud sécrètent – par l’ingestion d’insectes bien spécifiques – un poison 250 fois plus puissant que le curare. Et, increvables, vu qu’elles peuvent empoisonner jusqu’à une vingtaine d’êtres humains à la suite. Les Indiens d’Amazonie, qui ont depuis des lustres tout compris, recueillent le poison dont ils enduisent leurs flèches. Aïe ça pique !

 

3. Le carcajou (Amérique du Nord)

Avec ses airs de belette, il semble sorti d’une comptine pour enfants. Mais le Carcajou ou Glouton ou Gulo gulo ou encore Wolvérène – un clin d’oeil, au passage, aux amateurs des X-Men – est très connu dans la toundra et la taïga, aussi bien en Eurasie qu’en Amérique du Nord, pour son agressivité et sa dangerosité. C’est un omnivore peu commode qui attaque sans discernement à l’aide de sa mâchoire particulièrement puissante et ses griffes acérées. Très résistant et courageux, il n’est pas rare de le voir chasser jusqu’aux élans et se mesurer aux loups et voire même aux ours dans sa quête de nourriture !

 

4. Le léopard des mers (Océan Glacial Antarctique)

Si on le voyait prendre des coups de matraque sur la tête par d’ignobles chasseurs du Pôle Sud, la planète entière irait sûrement de sa larme et de sa pétition. Mais pour les autres animaux du continent austral, c’est une toute autre affaire… Le léopard des mers est un prédateur d’une grande force mais aussi de fort appétit qui fait des ravages dans son milieu naturel. Ce « gros pépère » à nageoires est doté d’une mâchoire très puissante et ses dents de près de trois centimètres expliquent, elles aussi, parfaitement son nom. Et, en plus, il n’hésite pas à s’attaquer aux hommes. Intrépides plongeurs des pôles, vous voilà prévenus !

 

Destination Souvenir

Rêves de Mogador : le Maroc de Clémentine Célarié

21 septembre 2018
Clémentine

Dans En mille morceaux, elle joue le rôle grave d’une mère de famille qui se retrouve face au meurtrier de son fils. Beaucoup plus joviale dans la vie, Clémentine Célarié nous conte le rêve bleu d’un Maroc idyllique à Essaouira. Faites vos valises !

« Je ne suis pas une grande voyageuse. Enfin, je ne le suis plus tellement je travaille actuellement. Mais, mon plus beau souvenir de voyage, ce serait Essaouira. Un voyage fait en famille avec mes enfants dans des paysages merveilleux. C’est bien de parler d’Essaouira, surtout en ce moment.
C’est un souvenir merveilleux : celui d’une entente, d’une harmonie entre les gens, qu’ils soient catholiques, juifs ou musulmans. J’aimerais beaucoup y retourner. Je reste très attachée au Maroc. Autant qu’à l’Afrique noire. L’Afrique, c’est comme un cœur, le centre de tout pour moi. Mais, vous savez, ce sont aussi les voyages les plus simples qui sont les plus beaux. Je peux trouver aussi extraordinaire d’aller en Bretagne ! »

En mille morceaux de Véronique Mériadec avec Clémentine Célarié, Serge Riaboukine. Sortie le 3 octobre.

©Femmeactuelle

LAST BUT NOT LEAST

Créez votre voyage personnalisé avec MARCO VASCO

Marco Vasco

MARCO VASCO, créateur de voyages personnalisés exauce vos rêves d’exploration et vous invite à découvrir de nouveaux horizons.
Créé dans la lignée des grands explorateurs Marco Polo et Vasco de Gama, MARCO VASCO imagine LE voyage qui vous ressemble.
Aux antipodes des vacances copiées-collées, nous répondons à toutes vos envies d’explorations pour vous confectionner un séjour 100% personnalisé. Depuis sa création en 2007, MARCO VASCO a déjà emmené près de 100 000 voyageurs aux 4 coins du Monde.

Nos 130 créateurs de voyage vous attendent pour réaliser vos rêves d’évasion. Amoureux ou natifs des plus belles destinations, ces explorateurs ont escaladé pour vous les plus beaux volcans, plongé à 20 000 lieues sous les mers, affronté les jungles urbaines et tropicales, ou même goûté les spécialités locales les plus exotiques. Ils partageront avec vous leurs secrets, et feront l’impossible pour vous faire vivre comme un local, profiter d’adresses confidentielles et d’activités époustouflantes !

Vous n’avez qu’à préparer vos valises et vous détendre. Tout le reste, MARCO VASCO s’en occupe. Grâce à son service de conciergerie, vous aurez la réponse à tous vos besoins avant, pendant et au retour de votre voyage. De quoi explorer le monde comme un privilégié, et en toute sérénité.

Explorez le monde avec MARCO VASCO >>