C’est arrivé loin de chez vous

Argentine : au revoir monsieur, bonjour madame

30 mars 2018
sexe

Pour profiter du système au même âge qu’une femme, un homme a décidé de changer administrativement de sexe ! Ce qui ne fait pas du tout rire les ronds-de-cuir de la province de Salta d’où il est originaire.

 

En Argentine, les femmes partent à la retraite à 60 ans et les hommes à 65. Aussi, visiblement féru d’égalitarisme – ou d’une malignité à toute épreuve -, un très roué fonctionnaire des impôts argentin originaire de Salta, une capitale provinciale située au nord-ouest du pays, a décidé de changer de sexe afin de pouvoir plus rapidement se la couler douce.
A 59 ans, Sergio, en couple avec une jeune femme, est devenu Sergia se jouant d’une loi sur l’identité sexuelle qui autorise travesti(e)s et transexuel(le)s à décider eux-mêmes, sur leurs papiers d’identité, de leur sexe « autoperçu » plutôt que leur sexe d’origine. La pirouette de ce lointain cousin ibéro-américain de Gaston Lagaffe a de quoi faire sourire.

Mais selon le site publimetro, elle a surtout provoqué les foudres de l’administration argentine. « Cas manifeste d’abus », « détournement de droits à la retraite et de la loi sur l’identité sexuelle »… Le directeur des services de l’état-civil de Salta, le sieur Matias Assennato, n’a pas mâché ses mots en apprenant les tribulations de Sergio / Sergia qui, s’il n’est pas le Chevalier d’Éon, reste en fait un garçon. Sans contrefaçon !

 

En chine, on aurait plutôt envie de changer de sexe pour échapper à une école du genre… « myso » ! L’Œil de Marco vous dévoile le programme scolaire spécialement dédié aux femmes à Fushun.