C’est arrivé loin de chez vous

Canada : allô, allô, monsieur le dealer ?!

21 septembre 2018
dealer

Dans un village de la province canadienne d’Alberta, un toxicomane s’est mis en tête de harceler son revendeur pour obtenir sa précieuse dose. Sauf qu’il a confondu son numéro avec celui d’un gendarme très rusé. Stupéfiant, mais vrai !

L’action se déroule dans le village de Boyle, au cœur du comté d’Athabasca, province d’Alberta.

C’est le très sérieux journal National Post qui a rapporté ce fait divers digne d’un sketch du Saturday Night Live. Un soir d’ennui, un officier de la Gendarmerie Royale Canadienne a reçu une série de messages plutôt étranges sur son portable, lui proposant diverses transactions.

Intrigué, l’homme de loi a souhaité en savoir plus et a rapidement noué un dialogue avec son volubile correspondant. L’accro aux stupéfiants a fini par admettre s’être trompé de numéro, en ajoutant au passage qu’il voulait contacter un dénommé « M. Dennis ».
Or, ledit M. Dennis s’avérait connu des services de gendarmerie comme un revendeur notoire, déjà cité dans plusieurs affaires de trafic ! N’écoutant que son flair de Labrador, le gendarme a donc mandé une perquisition chez le dealer présumé pour y découvrir, sans trop de difficulté, toute une panoplie de drogues, cocaïne, marijuana et tutti quanti.
Confondu et arrêté, le malfaiteur a été reconnu coupable de possession de drogue en vue de la revendre. Moralité : en cas de griserie, vérifiez toujours qui vous appelez. Votre ex, votre belle-mère…. ou votre revendeur de drogue.

Un appel, ça va. Trois – pour reprendre une réclame aujourd’hui mythique -, bonjour les dégâts !

©L’Express.fr

Pas de chance pour ce dealer… L’Œil de Marco vous dévoile 4 pays pour lesquels le courant passe mieux – la consommation de drogue y est stupéfiante !