C’est arrivé loin de chez vous

Egypte : Morgue sur le Nil

24 novembre 2017
Egypte

Dénoncer l’ingestion d’une eau insalubre tombe sous le sens. Sauf en Egypte, quand il s’agit des eaux du Nil nourricier. Une célèbre chanteuse pop vient d’en faire douloureusement les frais.

« Nuit gravement à l’intérêt général ». Voilà la raison pour laquelle la chanteuse pop égyptienne Sherine Abdel Wahab, star du jury du The Voice égyptien, va passer devant la justice de son pays le 23 décembre prochain.
Son crime ? Avoir suggéré lors d’un récent concert aux Emirats Arabes Unis, en répondant à un admirateur lui demandant de chanter un de ses grands succès « Avez-vous bu l’eau du Nil ? », que cela risquerait de lui faire « attraper la bilharziose ».« Tu ferais mieux de boire de l’Evian ! » aurait-elle eu le toupet d’ajouter.

Un vrai gros trait d’humour qui n’a pas du tout plu au très vindicatif Syndicat égyptien des musiciens. Ce dernier lui a interdit derechef de se produire sur scène dans son pays pour avoir insulté sa « chère Egypte ».
Pire, suite au tollé provoqué par les ineffables « réseaux sociaux », puits de plus en plus embourbés d’une confondante bêtise, la plaisanterie a fini par intéresser la justice et cela malgré les excuses de l’intéressée qui s’est empressée de déclarer : « Cela ne reflète pas mes sentiments envers mon pays ».

En attendant le procès, il serait bon que les juges consomment un bon litre de l’eau de leur fleuve préféré question de ne pas avoir leur avis trop « parasité » par l’opinion générale. Une telle situation, dans un pays millénaire fier de sa modernité, Nasser et Ramsès II doivent s’en retourner dans leur tombeau !

 

Cette dénonciation ne doit pas faire oublier l’émerveillement que peut procurer une croisière en voilier sur ce fleuve nourricier.