C’est arrivé loin de chez vous

Etats-Unis : ma femme s’appelle repars !

5 juillet 2018
prisonnier

Dans le comté de Mesa, au Colorado, un prisonnier de 38 ans a été élargi par erreur. Une Liberté qui a déplu à sa chérie : celle-ci l’a reconduit illico presto derrière les barreaux ! Dans le Far West américain aussi, bien mal acquis ne profite jamais…

 

Ce n’est que très récemment que le quotidien Grand Junction Daily a révélé au grand public ces faits pénitentiaires déroulés fin mai. Pour un taulard de 38 ans, détenu pour menaces et effraction, la liberté volée n’aura duré que quelques heures. Au hasard d’une intervention technique dans son cachot, il avait été confondu avec son codétenu.

Lorsqu’il a appris que ce dernier devait être libéré, le malin a tout bonnement usurpé sa place, prenant même la poudre d’escampette avec les affaires personnelles de ce dernier. « Les gardiens n’avaient vérifié ni son bracelet, ni sa photo d’identité… » fustige Henry Stoffel, shérif du comté de Mesa, qui a réclamé sur-le-champ une enquête interne.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Une fois rentré chez lui, notre Houdini de la chiourme est tombé sur madame qui, flairant le mauvais coup, a exigé de lui… qu’il retourne en prison ! L’obéissant époux est aujourd’hui à nouveau derrière les barreaux avec, qui plus est, un casier judiciaire alourdi : évasion, falsification d’identité et vol. Merci qui ? Merci,  honey !

©Patrick Marioné

L’Œil de Marco vous dévoile 5 îles-prison où les prisonniers n’ont aucune chance de s’échapper …