C’est arrivé loin de chez vous

Etats-Unis : l’anti-Père Noël est-il une ordure ?

14 décembre 2018
Père Noël

A Cleburne, Texas, un homme a été arrêté pour s’être introduit sans autorisation sur la propriété d’une église. Son délit : avoir voulu interrompre un goûter d’enfants auquel assistait… le Père Noël. Article déconseillé aux paternatalophobes (et il y en a).

Aux Etats-Unis, les passions de la libre expression de toutes les opinions se déchaînent aussi autour de Noël. Alors, le 25/12 : profane ou sacré ? Un petit père Combes du Lone Star State qui déteste visiblement la Nativité, Aaron Urbanski, 31 ans, manifestait samedi dernier devant une église de Cleburne, au nord de l’Etat, avec deux autres comparses. La cause de son ire ? Des familles s’y étaient réunies pour organiser un repas destiné aux enfants avec, en « guest star », et un peu en avance, le Père Noël !

Trop ce fut trop alors pour le cher Aaron qui, ni une ni deux, bondit vers la salle où avait lieu l’événement afin d’expliquer, sans ambages, à ces petites têtes à Stetson tout le mal qu’il pensait du 25 décembre, et que le vieux monsieur barbu en rouge était un leurre, un mythe, du flan. Imaginez la panique… Cette révélation brutale n’a pas fait sourciller les forces de l’ordre qui ont envoyé le turbulent paternatalophobe (le terme existe très sérieusement) se rafraîchir les idées derrière les barreaux d’un centre de détention du comté de Johnson. Non sans humour, Scott Cain, le maire de Cleburne, a lancé sur sa page Facebook un truculent : « Ne nuisez pas au Père Noël ! » Allez, pouce : bientôt la trêve des confiseurs.