C’est arrivé loin de chez vous

Femmes en Chine : Confucius est dans la place

8 décembre 2017
femmes

A Fushun, au nord-est de la Chine, une classe de « morale pour les femmes » un peu trop librement inspirée des préceptes du vénérable Kong Zi a été fermée après un scandale tonitruant.  Cette école du genre macho exigeait du beau sexe de « se taire et de rester à la cuisine »… Tout un programme ! Comme on dit là-bas, « 哎哟 » (āiyō) !

Traquée sous la Révolution Culturelle, la pensée confucianiste fait actuellement un retour en force dans l’Empire du Milieu. Avec un soutien puissant : celui de l’omni-président Xi Jinping, ce chantre néo-rétro d’une culture traditionnelle et d’un nationalisme décomplexé. Ainsi, à travers tout le pays, s’ouvrent actuellement non plus « cent fleurs », mais des écoles censées « éduquer » les femmes à être des épouses chinoises modèles.
Oubliées les libres « concubines » si appréciées des apparatchiks du parti et sources de multiples scandales là-bas : la femme moderne chinoise se doit, entre autres de « moins parler et faire le ménage » ou de « ne pas s’efforcer à monter l’échelle sociale ».
Une vidéo d’un de ces cours très spéciaux dans une classe ouverte en 2011 par l’Association de la recherche sur la culture traditionnelle de Fushun vient de provoquer un tollé sur le réseau social national Weibo. A tel point, selon un rapport de l’agence de presse Chine Nouvelle, que la mairie l’a fait fermer illico. « Dans ton foyer, honore la sagesse de ta mère » professait Confucius dans le Classique des Mille Caractères. Comme quoi il n’était pas forcément l’affreux misogyne que l’on pourrait imaginer…

 

Pendant ce temps là, l’Armée populaire de Chine a décidé de s’attaquer aux deux principaux fléaux qui minent le moral de ses troupes : la masturbation et les jeux vidéo !