C’est arrivé loin de chez vous

Irlande : les « Influenceurs » ne passeront plus !

26 janvier 2018
Influenceurs

A Dublin, un directeur d’hôtel qui a refusé d’offrir cinq nuitées gratis à une blogueuse est devenu un véritable héros sur les réseaux sociaux. De quoi remettre les influenceurs (un peu) à leur place. No pasarán !

 

Miss Ellen Darby n’est pas contente. Cette jeune blogueuse de vingt ans, aux certitudes et à l’arrogance d’une baronne septuagénaire, s’est vue refuser par un dénommé Paul Stenson, opiniâtre propriétaire du White Moose Café à Dublin, le séjour gratuit de cinq nuits qu’elle avait exigé de lui avec désinvolture, lui promettant en échange de faire « parler de son établissement ».
Pas du tout enclin à offrir des nuitées à cette impudente princesse 2.0, Stenson lui a répondu sèchement via sa page Facebook : « Il faut vraiment des c……s pour faire une telle demande, faute de respect de soi et de dignité ! ». L’altière blonde des réseaux sociaux a pris cette rebuffade bourrue comme un crime de lèse-majesté. En réaction, elle a fait appel à ses troupeaux de fans et versé dans le pathétique.
« En tant que jeune femme de 20 ans qui a monté son affaire seule de chez elle, je ne vois pas en quoi j’ai fait quelque chose de mal » a-t-elle-même pleurniché.

Alors qu’on pouvait craindre que toute la communauté des blogueurs crie de concert à l’infamie, promettant au Moose Café de finir dans la mouise, c’est tout le contraire qui est arrivé : l’impétueux Paul Stenson a été soutenu par une vague de milliers d’internautes, qui ont honoré son établissement de 5 étoiles pour contrer les mauvaises notes laissées par les partisans anonymes de la blogueuse sous (mauvaises) influences. La résistance à la dictature des influenceurs s’organiserait-elle outre-manche ? « C’est reparti comme en (20)40… » auraient dit nos grands-pères !

 

A propos de folie des réseaux sociaux, l’Œil de Marco vous dévoile un chiffre étonnant qui risque d’échauder ceux qui laissent traîner leurs sésames volants sur la toile !