C’est arrivé loin de chez vous

Islande : la revanche d’Angelína

30 septembre 2016
islande

Son divorce a fait le tour (médiatique) de la planète, mais Angelina Jolie peut au moins se satisfaire d’une revanche toute personnelle : en Islande, les filles ont gagné le droit de porter son prénom.

Chez nos voisins islandais, la question des prénoms est une affaire d’identité autrement plus passionnelle que chez nous. C’est dire. Là-bas, c’est l’administration qui propose une liste dans laquelle les heureux parents peuvent allègrement puiser. Difficile donc d’appeler son enfant du nom de sa bière, de son fruit ou joueur de football préféré. C’est au Mannanafnanefnd, le « Comité des noms » dans la langue de Björk, qu’il revient la charge d’attribuer les fameux « sésames » autorisés par l’état-civil. Mais une révolution est en marche : le haut-comité voit son autorité contestée jusqu’au niveau gouvernemental. Question de modernité et d’ouverture…
Les sages ont donc autorisé sous la pression onze nouveaux prénoms, dont celui d’« Angelína » suite à la demande des parents d’appeler leur petite fille comme la vedette américaine. Même si cela ne rabibochera pas son couple, voilà qui flattera toujours l’égo de la belle.

Venez découvrir la terre de glace avec MARCO VASCO : www.marcovasco.fr