C’est arrivé loin de chez vous

Kenya : les bourses ou le vote

27 janvier 2017
kenya

Au Kenya, la députée de l’opposition Mishi Mboko pense avoir trouvé la parade idéale à l’abstentionnisme de ces messieurs : imposer la grève du sexe si les hommes refusent de s’inscrire sur les listes électorales !

Si en Gaule, certains partis semblent s’amuser – de manière quelque peu primaire – à gonfler la taille de leur électorat, au Kenya, les affaires politiques prennent une tournure beaucoup plus vaudevillesque lorsqu’il est question de rassembler les votants.
Frustrée du désintérêt de la population pour les élections générales à venir en août prochain, la députée Mishi Khamis Mboko a lancé, telle une passionaria, un vibrant appel aux femmes de son pays : « Si vos maris refusent de s’inscrire sur les listes électorales, refusez de coucher avec eux ! ». Sans carte d’électeur valide donc, pas de canaillerie, et abstention = abstinence ! On ne sait pas encore si ce cri du ventre sera suivi d’effets. En tout cas, la députée a réussi un beau pari : faire connaître au monde entier le calendrier électoral du Kenya (déjà fameux pour ses merveilles touristiques : kenya.marcovasco.fr ).

En tout cas, voilà qui devrait en inspirer plus d’une chez nous pour les Présidentielles 2022 !