C’est arrivé loin de chez vous

Japon : le drone aux trousses

15 décembre 2017
drone

Pour lutter contre les heures supplémentaires de ses employés, une entreprise japonaise a lancé un concept révolutionnaire : un drone qui les fait déguerpir en musique, sur l’air de « Ce n’est qu’un au revoir » ! Véridique…

 
Si dans la patrie des 35 heures, les entreprises ont maille à partir avec le fléau de l’absentéisme, le Japon est lui confronté depuis des décennies à son exact contraire : les heures sup’ à rallonge de leurs employés les plus zélés. Là-bas, les « yes men », dociles et entièrement dévoués à leur entreprise, vont pour certains jusqu’à mourir d’épuisement au bureau. C’est un phénomène tragique baptisé « karoshi ».

Pour lutter contre la surcharge de travail que s’imposent encore nombre de Japonais au nom de la culture d’entreprise, la société Taisei, va lancer sur le marché d’ici avril prochain le « T-Frend », un drone qui vous veut du bien. Sa mission ? Chasser les employés trop présents au son du célèbre « Ce n’est qu’un au revoir ».
Selon Norihito Kato, le PDG de Taisei, le « T-Frend » « vous empêchera par sa présence et sa musique de continuer à travailler ». Un « chien de garde » volant qui coûtera la somme rondelette de 500 000¥ (près de 3 800€).

Un vrai progrès social, en attendant la « reconnaissance faciale » des salariés accros aux heures supplémentaires, autre innovation également dans les cartons de Taisei ! Superbe modernité… On se demande ce qu’en pense une certaine Martine A. de Lille ?!

 

Pendant qu’au Japon beaucoup deviennent « junkies » des nocturnes au bureau, en Tanzanie, certains employés semblent beaucoup moins modèles… Les retardataires ont toujours tort !