C’est arrivé loin de chez vous

Ô mes bateaux…

3 mars 2017
bateaux

Avis aux amateurs d’aventures de marin : cette semaine, c’est deux incroyables histoires de rafiots pour le prix d’une ! Ces drames se sont noués au cœur d’un océan Pacifique qui ne l’est pas toujours. Et comme dans tout bon film hollywoodien, tout est bien qui finit bien.

C’est un classique des histoires de mer : ces marins infortunés emportés soudainement par les flots, mais qui parviennent à survivre contre vents et marées. Mais une fortune de mer peut parfois en cacher une autre.
Ainsi un pilote d’hélicoptère survolant le 22 février dernier les îles Marshall, un état de Micronésie au cœur de l’océan Pacifique, est tombé sur non pas sur une, mais sur deux coquilles de noix en perdition, dérivant à 8 kilomètres de distance l’une de l’autre. Selon Radio New Zealand, le premier rafiot était occupé par trois pêcheurs naufragés depuis près d’un mois. Le second était barré par un gamin en perdition depuis onze jours.
Les pêcheurs, victimes d’une panne de moteur, ont survécu en mangeant du poisson. Le gosse, lui, fut récupéré en léger état de déshydratation après une dérivation d’une centaine de kilomètres. Comme dans les meilleures histoires, donc : tout est bien qui finit bien pour nos aventuriers de la déveine. Clap de fin sur happy end : à quand une adaptation par Hollywood ?