C’est arrivé loin de chez vous

Texas : la femme qui changea le vin en dollars

5 janvier 2018
journaliste

Ivre morte lors d’une soirée qui a tourné en eau de boudin, une journaliste américaine a cru bon d’arroser de piquette la collection d’art de son hôte. L’addition est piquante : plus d’1,5 million de dollars de dégâts. C’est Mozart qu’on assassine !

 

Un fait-divers tragi-comique qui s’est déroulé le week-end de Noël pourrait relancer le registre cinématographique de la « comédie éthylique » prisé un temps par Hollywood (Boire et Déboires, la série Very Bad Trip…).
Un certain Anthony Buzbee, un avocat texan aisé, a eu la « riche » idée d’inviter à dîner madame Lindy Lou Layman, pulpeuse chroniqueuse judiciaire de Dallas. Et tout ne s’est pas passé comme prévu, à cause d’un accès d’un subit accès de colère de la dame. Transformée en virago par l’excès de grands crus, Lindy Lou a jugé bon de balancer ses fonds de verre sur les tableaux de son gentleman d’hôte, après que celui-ci l’ait invitée à rentrer chez elle escortée par un chauffeur privé.
Gros hic : les œuvres n’étaient pas de vulgaires croûtes, mais principalement des Andy Warhol. Quant aux sculptures abstraites que la harpie pompette a également passées à la moulinette, elles étaient aussi rares que chères. Résultat de cet assassinat artistique : une note salée et piquante d’1,5 millions de dollars. Libérée après avoir versé 30 000 $ de caution, la journaliste a préféré faire profil bas. Elle est en tout cas aujourd’hui la risée de la presse américaine entière. Dallas : ton univers est toujours im-pi-toy-ya-a-ble !

 

Dans le même registre cinématographique, L’Œil de Marco vous dévoile cette histoire inédite d’une Américaine qui a été arrêtée en état d’ivresse, rien d’original jusque-là, à un détail près : la contrevenante était juchée sur un cheval lors de son arrestation.