C’est arrivé loin de chez vous

Un vol Pékin – Varsovie cloué au sol : à votre bon cœur, m’sieurs, dames !

23 novembre 2018
vol

Des passagers d’un vol de la LOT Polish Airlines ont été priés de mettre la main à la poche afin d’acheter la pièce de rechange nécessaire au décollage de leur avion, cloué au sol à Pékin par un problème technique. Une décision calamiteuse pour l’image de la compagnie nationale polonaise, qui ne vole pourtant plus en Tupolev depuis des lustres.

C’est la chaîne de télévision polonaise TVN24 qui a révélé l’information. Alors que leur avion était cloué sur le tarmac de l’aéroport de Pékin pour défaillance technique, les passagers d’un vol à destination de Varsovie ont été sollicités d’une bien singulière manière par un employé de la compagnie LOT Polish Airlines.

Afin de remplacer la pompe hydraulique défectueuse nécessaire à leur décollage, ceux-ci ont donc été priés de mettre… la main à la poche ! « Il a finalement été possible de rassembler la somme demandée » a-t-il expliqué, face caméra. Quatre passagers ont accepté de régler le matériel et de permettre à l’avion de rentrer en Pologne.

Si les bons Samaritains ont été remboursés illico – directement dans l’avion, dès l’atterrissage, tout en se voyant offrir des billets gratuits -, les huiles de la compagnie, eux, n’a pas pardonné l’attitude de son représentant à Pékin. Il est vrai que médiatiquement, les retours ont été catastrophiques. « Faute grave », « Mauvaise décision » L’homme, qui croyait naïvement bien faire, s’est fait tancer par la maison mère qui a promis que « des conséquences allaient être tirées. » De là à se retrouver à un comptoir LOT au fin fond de la Sibérie ou de la Papouasie Nouvelle-Guinée – s’il en existe –, il n’y a donc plus très loin pour l’employé aigrefin !