Destination Souvenir

Amélie Etasse au Laos : le temps retrouvé

26 octobre 2017
etasse

La prof de yoga bohème de Scènes de Ménages éprise d’un pharmacien bourgeois, c’est elle ! Actuellement au Théâtre Comédie Caumartin dans la comédie chorale Bouquet Final, la pétulante et passionnée Amélie Etasse revient sur un voyage entre amies quasi-improvisé au Laos.

« C’était au mois de novembre 2009. Je n’avais pas de travail à Paris. J’avais une amie qui n’avait pas de travail non plus à ce moment-là. C’était un mois moche, le mois que j’aime le moins dans l’année. Alors, on s’est dit : partons avec un sac à dos !

Le Laos, on l’a choisi par élimination. Mon amie connaissait le Cambodge et le Vietnam. Moi, la Thaïlande. La Birmanie, ce n’était pas la fête… Le Laos restera un souvenir magnifique. Quand je suis partie, j’étais une jeune comédienne qui commençait à travailler et étais dévorée par l’ambition. C’était le bon moment pour partir dans ce pays où tout fonctionne au ralenti, qui manipule jusqu’au temps.

Nous avons atterri à Bangkok et, après 24 heures restées dans le bruit de la ville, avons pris un train jusqu’à Vientiane. Nous étions dans la voiture-bar, à boire des bières, à regarder le paysage défiler, à humer l’air. Arrivées au Laos, nous sommes allées faire trois jours de randonnée dans la jungle, un petit groupe de quatre nanas à marcher toute la journée, à affronter les sangsues comme seuls compagnons, à dormir dans les arbres la nuit…
Ces trois jours ont eu l’impression de durer une éternité. On ne voyait jamais la lumière du jour tellement la jungle était touffue. L’atmosphère était unique, un côté « seules au monde » assez intense. Quand j’en suis sortie, je n’étais plus la petite parisienne pressée, j’avais le cerveau tranquille. J’étais prête à aller là où le vent me mènerait. Moi et mon amie avons fini trois semaines plus tard dans le Nord du pays, à passer deux jours sur la pirogue d’un pêcheur. J’ai vu ce pays au bon moment, préservé du tourisme de masse, apaisé. »


Crédits Photo : Nathalie Mazéas

Explorez le Laos en toute sérénité avec MARCO VASCO.