Destination Souvenir

Brouillard au Machu Picchu pour Vincent Lacoste

14 septembre 2018
Vincent Lacoste

Le héros des Beaux Gosses a bien mûri. Devenu aujourd’hui l’un des jeunes comédiens les plus courtisés du cinéma français, il revient en étudiant bûcheur dans Première année de Thomas Lilti (Hippocrate). Question voyage, ce bourlingueur chevronné a choisi le Pérou et ses nuages.

 

« Des voyages, il y en a eu énormément. En tant qu’acteur, j’ai quand même un peu de temps entre deux tournages, alors j’essaye d’en profiter au maximum. Mais, dernièrement, j’étais au Pérou avec un pote et nous nous rendons au Machu Pichu.

C’était tôt le matin. Et là : le brouillard intense ! On n’y voyait rien. Alors, nous commençons à marcher, à monter, et toujours rien. Autant vous dire que, moi, j’étais un peu énervé. Aller jusqu’au Pérou, se payer le trajet jusqu’au Machu Picchu pour finalement ne pas le voir, j’étais quand même assez scandalisé ! Et puis, soudain, le brouillard se lève. Là, nous réalisons que le Machu Picchu est en-dessous de nous. Et je découvre un des paysages les plus hallucinants que j’ai pu voir de ma vie. C’était somptueux.

Ensuite, nous sommes arrivés à la Porte du soleil. Là, sans blaguer, une apparition. J’étais au niveau de la porte avec mon pote et, avec les nuages, la lumière, s’est créé une sorte de halo lumineux. Nous avons eu l’impression d’être touchés par la grâce. Hallucinant ! C’est ce que j’aime dans le fait de voyager : voir des paysages différents mais aussi vivre des situations avec des galères qui donnent un résultat absolument génial. »

Première année de Thomas Lilti, sur les écrans depuis mercredi.

©StreetPress

Envolez-vous au Pérou avec MARCO VASCO !