Destination Souvenir

En descente sur le Nil avec le comédien Ludovic Berthillot

14 décembre 2018
Ludovic Berthillot

Avec sa trogne et sa gouaille, Ludovic Berthillot s’est taillé une jolie carrière de second rôle du cinéma français : 36 Quai des Orfèvres, La Tête haute, La Fille du patron… Il est seul en scène jusqu’au 5 janvier au Théâtre de 10 heures dans Second rôle, dans l’ombre des grands. Pour L’Œil de Marco, le comédien se remémore sa découverte de la Vallée des Rois.

« J’ai énormément voyagé. Je ne sais pas si j’ai fait le tour du monde, mais je n’en suis pas loin. Un de mes plus beaux souvenirs, c’est probablement la descente du Nil. J’ai toujours été très intéressé par l’histoire de l’Égypte ancienne, les pharaons, les pyramides, ce berceau de l’humanité, mais je ne connaissais rien du pays. Alors, il y a quatre ans, je me suis lancé. Vous montez à bord d’un bateau pour descendre le fleuve et, soudain, vous voilà comme hors du temps. Vous êtes tellement en dehors de tout ce qui peut se passer. D’ailleurs, il y a très peu de connexion internet, ce qui est salutaire : vous vous recentrez sur vous-même. Vous prenez le temps de découvrir des paysages changeants.

Au départ, le Nil est très large pour peu à peu se resserrer puis s’élargir à nouveau après. Devant vous, c’est tout un pays qui se dévoile par ses cultures, ses pêcheurs qui vous saluent de leur bateau et puis ses pyramides sublimes. J’avais l’impression de me retrouver dans un roman d’Agatha Christie, une aventure d’Hercule Poirot. Vous vous adaptez au temps, vous appréciez chaque instant. Il y avait très peu de gens dans les temples, sur les sites, au grand dam des Égyptiens. Mais j’en garde des images extraordinaires. C’est quelque chose qui m’a énormément touché. »

Second rôle, dans l’ombre des grands de Pierre Delavène et Jean-Philippe Zappa. Mise en scène de Gérard Moulevrier. Avec Laurent Berthillot. Jusqu’au 5 janvier 2019 au Théâtre de 10 heures, 36 Bd de Clichy, Paris 18e. Site : theatrededixheures.fr