Destination Souvenir

Charles Berling, une enfance à Tahiti

26 octobre 2018
Charles Berling

En attendant de découvrir son nouveau film, Un Beau voyou, début janvier 2019, parcourez le livre de Charles Berling, Un Homme sans identité. Entre mémoires et confessions, l’acteur s’y livre d’une plume sincère et alerte. Et pour le voyage ? Direction le Tahiti de son enfance.

« Fondamentalement, le premier voyage que j’ai fait, et le premier souvenir intense que je garde, c’est Tahiti. J’étais enfant, je suivais mes parents, au gré des affectations de mon père qui était médecin de la marine. Tahiti recèle tout de mon passé. Ce qui explique aussi que c’est le plus grand souvenir que je puisse avoir. A tel point qu’on m’a proposé plusieurs fois d’y retourner et que je ne me suis pas encore fait à cette idée. J’y suis, en fait, resté deux ans, de 7 à 9 ans, et, même enfant, au-delà de l’image d’Epinal qui nous est présentée, j’ai découvert une autre réalité tahitienne. D’un côté, vous avez les vahinés ; de l’autre les volcans et les plages de sable noir… Plus tard, vers 25, 30 ans, j’avais l’habitude de partir à l’étranger pendant un mois. Toujours avec très peu d’argent. Ainsi, je me retrouvais face à ma propre solitude, à la découverte d’un pays ; comme en Egypte ou dans d’autres pays d’Afrique… Cela me plaisait beaucoup. Mais pour revenir à Tahiti, toute cette expérience m’a construit, énormément. Je m’en souviens encore très bien, de chaque détail. C’était comme si, très jeune, je m’abandonnais face une réalité que j’aurais été incapable d’imaginer. »

Un Homme sans identité de Charles Berling, Le Passeur Editeur, 144 pages, 16,90€

Découvrez vous aussi l’âme de la Polynésie en vous envolant pour Tahiti avec MARCO VASCO !