Destination Souvenir

Le trip aux antipodes de Bernard Bories

5 octobre 2018
Bernard Bories

Du 8 au 14 octobre, à Saint-Tropez, le Festival des Antipodes fêtera ses vingt ans. Deux décennies à se passionner pour un cinéma du bout du monde riche en talents et découvertes. Qui de mieux alors que son président Bernard Bories pour nous parler de son plus beau souvenir de voyage ? En Australie, évidemment !

« Je suis d’abord un cinéphile passionné et j’ai découvert l’Australie par le cinéma. C’était en 1977 avec un film magnifique de Peter Weir intitulé Pique-nique à Hanging Rock. Je n’ai posé pour la première fois les pieds en Australie que bien plus tard. En 1991. Cela reste un souvenir fabuleux.

Déjà, dans l’avion, en route pour Darwin, je me rappelle les hôtesses qui nous aspergeaient d’un produit pour tuer tout insecte ou microbe et éviter ainsi de les ramener à terre. A l’atterrissage, j’avais été fortement impressionné par les applaudissements des passagers, comme si les pilotes avaient réussi là un exploit. Comme nous étions arrivés à 4 heures du matin, dehors, sur le tarmac de ce qui n’était alors qu’un petit aéroport, nous avons été accueillis par une véritable haie d’honneur de douaniers en short pas très protocolaire. C’était au petit jour, l’heure était gonflée de l’odeur du désert et ces douaniers, avec leurs lampes de poche, qui nous guidaient jusqu’à l’intérieur de l’aéroport… quelle première vision ! Ensuite ce fut une traversée du désert en voiture de Darwin jusqu’à Adélaïde puis une remontée jusqu’à Melbourne avec l’impératif du voyage : un arrêt à Hanging Rock.

Je voulais retrouver des traces du film. Revenir ainsi à ce qui avait donné naissance à ma passion pour le cinéma australien et pour l’Australie. Ce fut l’autre moment inoubliable de ce merveilleux voyage. »

Festival des Antipodes, du 8 au 14 octobre, Saint-Tropez. Informations : www.festivaldesantipodes.com