La crème de la crème

La crème (glacée) de… Montréal

10 novembre 2017

Sapristi ! L’hiver s’approche à grand pas des rives du Saint-Laurent. Et vivre le Québec durant la saison neigeuse procure le plus givré des charmes. L’Œil de Marco souffle le chaud sur Montréal avec les quatre « hot spots » de la ville, rien que pour vous !

 

Un restaurant : le Kampai Garden

Mariant heureusement les styles « industriel » et « végétal », le Kampai Garden, est un restaurant et à un bar à bières de 1 000 m2 au long comptoir de bois, perdu entre les plantes et les néons.
Dans cette atmosphère assez unique à Montréal, les boissons, les cocktails et les mets – imaginés par le chef local Antonio Park – régalent sans ruiner : tataki de thon, carpaccio de bœuf, poulet frit au sirop d’érable et chili, etc. Le plus ? Le weekend, après dîner, l’endroit se mue piste de danse. De quoi poursuivre le plaisir jusque tard dans la nuit… Et plus si affinités !

Kampai Garden, 1616 Sainte-Catherine St W. Site : www.kampaigarden.com

 

Un hôtel

Idéalement situé au cœur du Vieux Montréal, rue Saint-Paul, à deux pas des berges du Saint-Laurent, l’Hôtel Nelligan (en hommage à Emile Nelligan, le grand poète francophone québécois disparu en 1941), bel établissement de caractère, propose non seulement 105 chambres de charme, mais aussi un bar, deux restaurants, une boutique et, durant les 2 étés canadiens, le rooftop le plus apprécié de la ville.
Une ambiance autant rustique (les murs de briques dans les chambres, vestiges d’anciens entrepôts…) que chic pour une adresse saluée pour son confort, son authenticité et sa bonne table.

Hôtel Nelligan, 106 Rue Saint-Paul Ouest. Site : www.hotelnelligan.com

 

Un bar: le Ping Pong Club

Celui-là, peut-être à part des Thaïlandais, seuls les Montréalais pouvaient l’imaginer. Dans le quartier du Mile-End, un bar décontracté à la décoration minimaliste, épurée, tout de bois et de blanc, et couru par une clientèle jeune, branchée, active et… sportive. Car le Ping Pong Club porte bien son nom.
Mais aucun rapport avec des pratiques douteuses observées à Bangkok : on y trouve une table de ping pong où les noceurs adeptes de la raquette peuvent mesurer leurs talents, en tout bien tout honneur. Les pintes de bière coûtent autour de 4 €. Pour les petits creux il y a l’incontournable poutine mais aussi, autrement plus exotiques, les nachos ou les accras de morue.

Ping Pong Club, 5788 Boulevard Saint-Laurent

 

Une expérience artistique : la Satosphère

Créé en 2011 par la Société des Arts Technologiques, la Satosphère compte depuis parmi les activités artistiques les plus appréciées des Montréalais, se réinventant sans cesse à chaque nouvelle intervention d’artiste.
Au cœur d’un dôme de 18 mètres de largeur sur 13 de hauteur, le public allongé peut admirer des œuvres créatives sur 360°. L’immersion est alors totale, grisante. La SAT organise par ailleurs des soirées « live » avec des DJ’s invités alliés à des créations visuelles ébouriffantes. Un accord parfait entre l’art et la fête !

Satosphère, 1201, Boulevard Saint-Laurent. www.sat.qc.ca

Numéro 1: c’est la place qu’occupe cette métropole dans le « hit parade du cœur » de la jeunesse mondiale.