La crème de la crème

La crème parfumée de Hong-Kong

5 janvier 2018
Hong-Kong

Le « Port aux mille parfums » n’a plus grand-chose à voir avec la ville sino-british qu’elle était avant la rétrocession de 1997. Hong-Kong, c’est une métamorphose permanente jusqu’à l’étourdissement, une cité tournée vers un avenir qu’elle veut croire libre et globalisé. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on s’y amuse toujours autant !

 

Un hôtel

Légèrement excentré, cet hôtel de la marque hongkongaise Ovolo a tout pour charmer une clientèle curieuse et active. Centré sur les arts, l’Ovolo Southside se situe au cœur de Wong Chuk Hang, ancien quartier d’entrepôts aujourd’hui transformé par le « miracle » de la gentrification.
Architecture industrielle, esprit bon enfant, salle de sport stylisée à deux pas de la réception, ce boutique-hôtel, aussi pratique qu’esthétique, offre un nombre conséquent de distractions et de sorties aux alentours. Les cocktails de son bar Above, très haut perché avec vue sur le quartier, sont excellents. Et pour les amoureux de l’hypercentre de Hong Kong, des navettes sont à disposition tout au long de la journée. Idéal !

Ovolo Southside, 64 Wong Chuk Hang Road. Site : www.ovolohotels.com.hk

 

Un restaurant

Hong Kong est l’une des villes où on mange le mieux au monde, et surtout où l’offre de mets compte parmi la plus diversifiée, du canard laqué à la paëlla en passant par le burger ou le ramen. Quant à la gastronomie de très haut standing, elle y a toute sa place avec, par exemple, Amber, le somptueux restaurant du Mandarin Oriental Landmark.
Le chef néerlandais Richard Ekkebus s’y illustre par une cuisine d’inspiration française, inventive et hautement délectable (oursins de mer au chou-fleur, gelée de homard et caviar…). Le service y est comme il se doit impeccable et la carte des vins, avec ses 1 200 références, laisse tout pantois.

Amber, Mandarin Oriental Landmark, 15 Queen’s Road Central, Central. Site : www.mandarinoriental.com

Un bar

Si vous allez à Hong Kong dans le but de retrouver une atmosphère à la In the Mood for Love, filez au Mrs. Pound. La ville, absolument moderne (merci Rimbaud !), ne compte plus beaucoup de ces lieux cultivant une savoureuse nostalgie « fifties ».
Ce bar « secret » est installé derrière la façade d’un fabricant de sceaux et de tampons. Ouvrez bien l’oeil et vous saurez où appuyer pour actionner le sas d’entrée. A l’intérieur, cet endroit d’exception joue sur les ambiances tamisées, les néons, les photos compassées de pinups et une carte de cocktails exquise, régulièrement mise à jour. Un voyage dans le temps et un délice pour les papilles.

Mrs. Pound, 6 Pound Lane, Sheung Wan. Site : www.mrspound.com

Une activité

Dans les années 1970, la ville comptait 3,5 millions d’habitants et avait déjà, à travers le monde, la réputation de véritable « jungle urbaine ».  40 ans plus tard, sa population a plus que doublé. Hong Kong, on peut aussi s’y sentir oppressé. Mais il existe néanmoins une solution toute proche.
Car beaucoup ignorent que « Xianggang » comporte de belles plages tropicales, qu’elle reste très verte, et que les montagnes qui l’entourent recèlent de fraîches randonnées, la plupart accessibles aux débutants (certaines étant même un peu plus ardues). Dragon’s Back (la plus belle vue!), Victoria Peak, Ping Shan Heritage, Sai Kung… La liste est longue. Aventurez-vous donc !

Renseignements sur : www.discoverhongkong.com

L’ancienne colonie britannique, mégapole urbaine, cité insulaire et destination de randonnée, est aussi un haut-lieu de la finance internationale et du business de l’immobilier. Hong-Kong compte parmi ses habitants pas moins de 50 milliardaires, dont près de douze sont des femmes !