La crème de la crème

LA CREME DE… JOHANNESBURG

25 mai 2018
johannesburg

La capitale de la province du Gauteng, avec ses 12 millions d’habitants, a de quoi filer le tournis aux voyageurs qui la découvre pour la première fois. Âpre et aventureuse, Johannesburg se doit d’être apprivoisée. Quatre pistes pour vous y aider, en toute sérénité.

 

Un restaurant

Le nouvellement ouvert Épicure by Chef Coco de l’illustre Coco Reinarhz se veut un chant d’amour pour la cuisine sud-africaine dans une ville de grande mixité culinaire (burger, chinoise, française…). Avec des menus changeant selon l’inspiration du maître des lieux, vous pourrez savourer les meilleurs fruits de mer de l’Afrique de l’Ouest comme des plats de viande traditionnels (la soupe à la queue de Nguni, animal typique du pays proche du zébu). Que les végétariens se rassurent, ils ont aussi leur place dans le menu. A noter que le restaurant possède une des plus belles cartes des vins de la ville.
Épicure by Chef Coco, 3-5 Lower Road, Morningside Central, Sandton. Site : www.epicurerestaurant.co.za

 

Un bar

Évidemment, la ville fourmille de bars branchés, clubs, pubs, mais pour un peu plus d’intimité, il va falloir jouer des coudes afin d’accéder au Sin + Tax, une des pépites de la mixologie à Johannesburg. Caché au fond d’une pizzeria de Rosebank’s Park Corner, sa réputation ne démérite pas à tel point que l’établissement affiche très souvent complet. La plupart des ingrédients pour les cocktails – ceux- ci jugés « extraordinaires » par les critiques et les clients – sont faits maison et le Sin + Tax propose dans sa carte une spécialité locale, le Joburg Cocktail, à base de gin de Cape Caperitif, sorte de Suze du cru. Un lieu de classe pour une expérience gustative de très haute tenue.
Sin + Tax, 2 Bolton Road, Rosebank.

 

Un hôtel

Certes, les grandes marques hôtelières sont présentes à « Johburg », mais pourquoi ne pas profiter d’un séjour dans le Gauteng pour s’offrir un court voyage dans le temps ? La Morrells Farmhouse est une ancienne ferme laitière construite par des colons néerlandais débarqués à la fin du XIXème siècle et c’est tout une atmosphère qui a été préservée avec précaution. Cheminées, planchers en bois, vitraux et ce petit côté victorien apporté aux 7 suites que se partagent les bâtiments de ce boutique-hôtel de charme ravira les cœurs romantiques autant que les esprits en quête de dépaysement. Ajoutez-y un lounge, une table remarquable, une piscine et un spa d’inspiration de boudoir à la française… Que demander de plus?
Morrells Farmhouse, Weletevreden Road, Northcliff. Site: www.morells.co.za .

 

Un musée

Bien sûr, il y a le sacro-saint musée de l’Apartheid – à Gold Reef City, près d’un parc d’attraction – que nos bonnes consciences, toujours mauvaises conseillères, nous empresseront de visiter. Mais en ces temps de tensions renouvelées, les « fils » et « filles » de Mandela n’ayant guère bataillé à perpétuer son héritage, vous pourrez opter plutôt pour un lieu plus léger, plus ludique, que de tragiques leçons d’histoire qui n’auront (presque) servi à rien. Alors direction le musée de la bière de Johannesburg. L’Afrique du Sud en produit 200 différentes à elle seule. The Sab World of Beer rend donc hommage à cette boisson nationale pour en délivrer tous les procédés et recettes. Dégustation possible en fin de visite, histoire de vous faire votre propre avis. Grisant.
Sab World of Beer, 15 Helen Joseph Street, Newtown. Site : www.worldofbeer.co.za .

 

Mettez le Cap sur l’Afrique du Sud avec MARCO VASCO !