La crème de la crème

La crème de… Mascate

5 octobre 2018
Mascate

Le sultanat d’Oman s’ouvre de plus en plus au tourisme, cultivant sa différence, et une volonté de modernisation qui déplace les djebels. Un petit tour par la capitale de la Suisse du Moyen-Orient, Mascate, s’imposait donc. Ouvrez l’Œil : Marco y a posé les siens !

Un hôtel

Faisons fi du boutique-hôtel : le Chedi s’étend sur près de 8 hectares où s’étendent les palmiers en lignes et les bâtisses traditionnelles blanches. Au cœur du quartier chic d’Al Khuwair, avec pour voisines de nombreuses ambassades, l’hôtel ouvert depuis 2005 auquel a été rajouté une magnifique piscine (il y en a 3 en tout dans l’hôtel) ainsi qu’un Spa, possède sa propre plage privée. Calme, hiératique, épuré, le lieu apporte un peu de zen sous le soleil cuisant d’Oman. 158 chambres, dont 52 « deLuxe », et sept restaurants : de quoi se perdre pour mieux reposer. A noter, un « brunch-champagne » chaque vendredi à 12h30.
The Chedi, North Ghubra 32, Way 3215, Street N°46. Site : ghmhotels.com

 

Un Restaurant

Amis de la fusion asiatique ou du burger à toutes les sauces, oubliez donc vos goûts trop sûrs pour savourer la véritable cuisine locale. Aux fourneaux, le chef Issa Lakhmi, l’une des grandes toques d’Oman. Son restaurant, le Al Mandoos, est l’une des tables les plus appréciées des Omanais comme des expatriés, qui forment 50 % de la population de Mascate). Non seulement le chef propose les plats qu’il a imaginés mais aussi tout un large éventail de mets traditionnels. Du lièvre, du madrouba (un riz au poulet au curcuma), oignons frits, curry de coco, du ceviche omanais (oui oui !) issu de la pêche locale… Impossible de ne pas y trouver le bonheur pour vos papilles.
Al Mandoos, Shop-11, The Avenue Mall.

 

Un Bar

Oui, on peut boire à Oman et après les journées écrasantes rien de mieux qu’un dernier verre pour savourer une journée bien remplie dans cet endroit vibrant d’exotisme. Mais, évidemment, qui dit expatriés dit également Britanniques et, comme à Madrid, Siam Reap ou ailleurs, il existe à Oman un Pub d’excellente réputation. Le Al-Ghazal Pub, symptomatique de la nostalgie anglo-saxonne implantable à l’infini, a pour mérite de réunir aussi bien travailleurs étrangers que foules omanaises. Matches de football, tables de bières et, en week-end, des concerts. Si jamais le mal des pluies de Londres vous prend…
Al-Ghazal Pub, Intercontinental City Hotel, Al Kharjiya Street, Al Shati Area.

 

Un Marché

Bien plus pittoresque que les habituels malls de luxe est le souk de Mutrah. Celui-ci semble, non sans délice, figé dans le temps. Fréquenté par les autochtones qui continuent à y trouver encens, bijoux, textiles, c’est aussi un lieu commerçant privilégié des tours-opérateurs. Que ce soit aux abords du souk ou dans son centre aux ruelles parfumées, c’est l’opportunité de ramener de beaux objets, qui plus est peu ruineux, chez soi. Le dépaysement est également chez les vendeuses : certaines d’entre-elles sont des bédouines dont le voyage s’est arrêté, ici, à Mutrah. Étonnant !
Ouvert en matinée jusqu’à 12h30 et en fin de journée jusqu’à 21h30.

Explorez Oman en toute sérénité avec MARCO VASCO !