Le chiffre de la semaine

5 à 10

7 décembre 2018
gilets jaunes

La crise des Gilets Jaunes, qui prend une tournure tellurique et volcanique, provoque un début de déconfiture touristique. Un chiffre de la semaine en forme de fourchette, et qui risque de gâcher la fin d’année de ceux dont le métier est de vous donner envie de voyager.

5 à 10%. C’est, selon des professionnels du tourisme cités par l’Echo Touristique, la baisse des réservations dans les agences de voyages de France et de Navarre enregistrés au mois de novembre suite au lancement du mouvement des gilets jaunes. La chute atteindrait même les 30 % sur l’île de la Réunion, qui a connu une situation particulièrement difficile. Toutes destinations confondues, cette baisse est inversement proportionnelle aux bons chiffres enregistrés les années précédentes. Chez certains tours opérateurs, la variation est passée de +10 % l’année dernière à – 10 % cette année ! Et on ne parle même pas de l’attractivité de la France auprès des touristes étrangers, qui en a pris un sacré coup également. Les images édifiantes de l’Arc de Triomphe, qui contrastent avec les scènes de liesse de la coupe du monde, ou de recueillement du centenaire de l’Armistice de 1918, n’y sont pas étrangères.

Les raisons d’une telle déconfiture à la veille des vacances de Noël ? Un climat quelque peu volcanique, peu propice à l’envie de partir en voyage. Un acte IV, annoncé redoutable, est prévu demain… Mais à quand le dénouement ?