Le chiffre de la semaine

Quarante et un

12 mai 2016
quarante

C’est le pourcentage de vols qui décollent à l’heure de l’aéroport de Hangzhou Xiaoshan, en Chine. C’est vraiment nul !

Il semble que ce soit une maladie chinoise : l’aéroport de Shanghai – Pudong est juste derrière, un médiocre 52% vols ponctuels. De très mauvaises performances donc, mais qui sont dues en réalité au contrôle de l’espace aérien chinois par la toute puissante armée. Les aviateurs font tout bonnement passer leurs Migs en premier, réduisant ainsi les compagnies civiles à la portion congrues… et à leurs retards chroniques !

Pas de retard chez nous, direction la Chine avec MARCO VASCO !