Le duel

Harvard contre Oxford : duel d’intellos

12 mai 2016
Oxford

Entre ces monumentales écoles d’humanités, l’une aux États-Unis, et l’autre en Angleterre, c’est un peu Rome contre Athènes. Bénédiction pour le voyageur, il n’est point nécessaire de retourner sur les bancs de leurs facultés pour profiter de leurs charmes estudiantins.

 

Oxford, Royaume-Uni
Oxford ? Plus de 150 000 habitants dont 30 000 étudiants. Le corps d’élite de l’université anglaise où s’étudient la médecine, les sciences sociales, les sciences humaines et les mathématiques. C’est une également une jolie ville dont les premiers habitants remonteraient au VIII ème siècle. Pour les visiteurs, les invitations à la promenade sont nombreuses : les historiques Cornmarket Street et Broad Street, la New College Lane et son Pont des soupirs, le Musée d’Histoire Naturelle, l’Ashmolean Museum (le Musée Antique) … Tout cela dans une atmosphère délicieusement british.

« The » pub incontournable : sur St Giles, le Lamb and Flag apparaît dans plusieurs romans et reste une étape mythique pour de nombreux écrivains et hommes d’état de passage à Oxford.

 

Harvard, Etats-Unis
C’est la plus vieille des universités américaines. Elle fut fondée à Cambridge, Massachusetts, en 1636. Près de 2 500 professeurs sont aujourd’hui entourés de 20 000 étudiants représentant 130 nationalités différentes. Une visite d’Harvard permet de mieux apprécier près de trois siècles de développement architectural : style géorgien, victorien, jusqu’au contemporain (Le Gand Hall). Plusieurs bâtiments sont classés comme patrimoine historique (Memorial Hall, University Hall…) et un bâtiment a même été signé Le Corbusier, le Carpenter Center for Visual Arts.

« The » place to be : retrouvez l’ambiance sixties du campus tendance « flower power » à la Beat Brasserie (13 Brattle Street) pour un cocktail ou un concert. Un petit côté voyage dans le temps.

 

Verdict : A nous la vieille Anglaise !
Même si Harvard est probablement plus rock’n roll avec sa culture étudiante échevelée, les charmes d’Oxford, restent indubitablement très attractifs pour qui est tenté de la visiter. La prime aux athéniens : Oxford sort grand vainqueur de ce duel très fort en Q.I. !