C’est arrivé loin de chez vous

Portugal : Mauvaise odeur sur le tarmac

8 juin 2018
odeur

Ce n’est jamais simple de prendre l’avion à côté d’un inconnu à l’hygiène douteuse. Mais de là à procéder à un déroutage d’urgence pour odeur pestilentielle, il y a un fossé. C’est pourtant ce qui vient d’arriver à un vol Transavia reliant les Canaries à Amsterdam.

 

Bébé braillard, voisin de siège ivre mort, enquiquineuse de première (ou de classe éco) … Tout quidam s’étant retrouvé dans un avion aux côtés d’un tel personnage sait à quel point il est difficile de cultiver l’art de la patiente compassion. Mais ce que viennent de connaître les passagers d’un vol de la compagnie low-cost Transavia reliant les Îles Canaries à Amsterdam, dépasse toute commune mesure.
Le week-end dernier, l’irruption dans l’allée de l’avion d’un homme dégageant une odeur pestilentielle a révulsé, avant même le décollage, ses compagnons d’infortune aérienne.

Une fois le coucou dans les airs, ce fut une débâcle ad nauseam : plusieurs malheureux se retrouvèrent la tête dans le sac à vomi et d’autres se sont mis à pousser de déchirants cris de dégoût devant tant d’effluves « zombiesques ». Le très sérieux quotidien batave De Telegraaf relate la suite de l’incident en détails : repoussé aux confins de l’avion, le malodorant importun fut ensuite enfermé dans les toilettes, laissant autour de lui une tenace « odeur de cadavre en décomposition » ! Trop, c’était trop : le capitaine décida d’atterrir en urgence à l’aéroport de Faro, au Portugal, où le voyageur vraisemblablement malade – un peu d’empathie, que diable ! – fut pris en charge par une équipe médicale.

Puis, l’avion a été désinfecté de fond en comble. Les autres passagers ont-ils pour autant été remboursés après cette expérience olfactivement traumatisante ? Evidemment que non. L’argent, lui, n’a toujours pas d’odeur.

 

Sympa comme histoire ! Y a-t-il d’autres danger à éviter dans l’avion ? L’Œil de MARCO à enquêté pour vous.

 

Le chiffre de la semaine

14,3%

8 juin 2018
14,3%

Les foules sentimentales rêvent encore des mythiques paquebots volants de l’âge d’or de l’aviation civile. La violente crise que traverse Air France pourrait peut-être signifier le retour des palaces du ciel. De quoi laisser songeur… Le Chiffre de la Semaine vous dit pourquoi.

14,3%. C’est le pourcentage du capital d’Air France-KLM que possède actuellement l’Etat français. Selon le journal Les Echos, le groupe hôtelier AccorHotels, qui possède notamment les enseignes de luxe Sofitel, M Gallery, Fairmont et Raffles, lui aurait proposé de racheter ses parts dans la compagnie franco-néerlandaise actuellement mise à mal par des semaines de grèves dans l’Hexagone (qui lui auraient déjà coûté la somme astronomique de 400 millions d’euros !).

Trois solutions sont envisageables pour le groupe hôtelier : soit un rachat total, soit partiel, soit un échange de ses actions avec des titres de la compagnie d’aviation. Des discussions sont actuellement en cours. Faisons un rêve : à quand un vol AF Paris-Tokyo sur la Première Classe by Sofitel ?

© photo Lucio Perinotto, mythique peintre de l’Air, dont l’Oeil est un fan inconditionnel !

La crème de la crème

LA CREME DE… SALVADOR DE BAHIA

8 juin 2018
Salvador

Cap sur le pays auriverde, côté Grand Est. A Salvador de Bahia, c’est un Brésil bigarré, aussi mystique que branché, qui s’offre à vous. L’Œil de Marco, qui en connaît un rayon en candomblé, vous fait découvrir quatre lieux pleins de charme.

 

Un hôtel

A la Casa do Amarelindo, vous ne risquez pas de vous perdre dans les couloirs. Ce charmant boutique-hôtel imaginé par deux Français et situé au cœur du Pelourinho, le quartier historique de Salvador de Bahia, ne propose que dix chambres de charme, dans un esprit traditionnel, avec vue sur la magnifique baie. Cette dernière sera plus époustouflante encore depuis le bar-terrasse. Le restaurant de l’établissement, le Pelô Bistrô sert lui des plats locaux, à base de viande ou de poisson. Un petit coin de paradis…
Casa do Amarelindo, R. das Portas de Camo, 6, Pelourinho.
Site : www.casadoamarelindo.com

 

Un bar

Si vous souhaitez sortir de l’esthétisme « colonial » et du mysticisme candomblé – toujours dépaysant – du cœur historique, un petit tour par l’électrique Commons Studio Bar s’impose. Décoré avec élégance de larges palettes de bois, ce bar se veut à la fois moderne et bohême. Une clientèle locale, jeune et alternative, croise les touristes et les expatriés. Le mélange se fait au son des sessions de DJ ou des bœufs de groupes funk, rock ou reggae. Au menu : musique jusqu’au bout de la nuit avec, avec une modération toute brésilienne, bière locale, cachaça, cocktails avec ou sans alcool… On se revoit au petit matin ?
Commons Studio Bar, R. Odilon Santos, 224, Rio Vermelho.

 

Un restaurant

Le restaurant familial Donana, une institution à Salvador de Bahia, possède deux qualités majeures : non seulement il sert une cuisine locale de grande qualité – ce qui vous changera de la pizza ou du burger globalisés qui sévissent également au Brésil – mais il est aussi situé à Campinas de Brotas, un des points culminants de la ville. Calme, éloigné du centre, il permet de se régaler paisiblement, loin des remous urbains. Et à la carte ? Soupe de queue de bœuf, sarapatel (le ragoût de porc brésilien), saumon aux fruits de la passion, boulettes de crevette… Une cuisine succulente pour un lieu pittoresque.
Donana, Centro comercial do Cojunto dos Comercarios, Avenida Teixeira Barros, s/n, Brotas.
Site : www.donanarestaurante.com.br

 

Une boutique

Ramener dans ses valises un magnet en forme de perroquet ou un t-shirt à palmiers sur fond de coucher de soleil, c’est une pensée aimable. Mais vous pouvez faire mieux ! Avec Divina Filó, vous trouverez niveau vêtements et accessoires tout ce que le Brésil peut produire de meilleur. C’est pour les accros au shopping l’occasion de trouver des marques à succès rares en Europe : Oh ! Boy, Farm, Lenny Niemeyer… Du chic à l’excentrique, des souliers aux tops, de quoi rapporter de quoi (beaucoup) plaire à madame.
Divina Filó, Rua Rubens Guelli, 135 –Loja 12 -, Itaigara.

 

Mettez le Cap sur le Brésil avec MARCO VASCO !

Le Very Bad Trip

Un été au fond du trou : les 4 spots de plongée les plus périlleux du Monde

8 juin 2018
plongée

Bientôt les vacances ! Préparez détendeurs, bouteilles et combinaisons néoprène. Pour les plongeurs, c’est destination le Grand Bleu, sa féerie corallienne, et ses dauphins joueurs. Mais attention, certains endroits peuvent s’avérer de véritables pièges pour les non-initiés. L’Œil de Marco vous ouvre le ban : bathophobes s’abstenir.

 

1. Blue Hole, Egypte

Une expérience, paraît-il, aussi extraordinaire que dangereuse. Situé à Dahab, en Mer Rouge, le Blue Hole est un trou de 120 mètres de profondeur. Le jeu est de rejoindre à vos risques et périls à plus de 56 mètres de profondeur une arche de 30 mètres de long donnant sur l’océan et un vertigineux tombant de… 700 mètres ! Mais atteindre 56 mètres, il faut le faire ! Sur le Blue Hole, les plongeurs de niveau 2 sont priés de remonter à la surface. Quant aux niveaux 3, il leur est conseillé d’avoir beaucoup, beaucoup d’expérience*. En conséquence, nombre d’amateurs comme de professionnels ne sont jamais revenus du trou bleu de la Mer Rouge : ils seraient entre 150 et 200 à avoir disparu dans les eaux ces dix dernières années ! Une plaque est posée à chaque disparition. Ça fait au moins un souvenir…

*merci à notre fidèle lecteur Ludovic pour son éclairage d’expert. L’Oeil de Marco lui souhaite bonne chance pour son examen de niveau 3… et attend maintenant des photos exclusives du périlleux Blue Hole. Inch’ Allah ! 

 

2. Sous-marin nazi U-869, Etats-Unis

C’est le site le plus atypique de ce quatuor magique – un peu – à risques. A 96 kilomètres au large des côtes du New Jersey, dans l’Océan Atlantique, a été découvert en 1991 l’épave du U-869, un U-Boot de la Seconde guerre mondiale. Il repose avec son équipage à 73 mètres de profondeur. Un spectacle marin assurément extraordinaire, sauf qu’à cette profondeur, avec des courants puissants et une température de l’eau très basse, les accidents sont encore aujourd’hui fréquents. Parmi les victimes, on dénombre plusieurs des « découvreurs » de la sépulture marine profanée par les curieux des profondeurs. Faut-il parler d’une malédiction de Toutânkhamon ?

 

3. Cenote Esqueleto, Mexique

Là aussi, un site qui allie la dangerosité au merveilleux. Dans la péninsule du Yucatan, au large des ruines de Tulum, Cenote Esqueleto alias le « Temple maudit » attire les plongeurs en quête de frissons et de découverte. L’endroit recèle une multitude de grottes (dont certaines furent le théâtre de sacrifices humains durant la civilisation Maya) et de passages étroits qui compliquent grandement la progression. Le risque majeur – hors des visites organisées par les guides expérimentés des grandes agences de voyage – est de s’y perdre définitivement, et de périr faute d’air. Malgré les accidents, son pouvoir d’attraction reste intact.

 

4. Trou de Samae San, Thaïlande

Situé dans le Golfe de Thaïlande, près des Îles Samae San, l’endroit est réputé des plongeurs et vacanciers du monde entier. Mais cela ne signifie en rien une descente facile. Profond de 90 mètres, le Trou de Samae San est soumis à de forts courants qui risquent d’emporter l’homme-grenouille loin de son point de départ. Et ce « spot » a une bien sinistre particularité : dans ses fonds marins pulluleraient des bombes toujours « opérationnelles », le site ayant servi, durant des années et sur on ne sait quelle absurde décision, de décharge de matériel militaire. Ce serait ballot de faire « Boum ! » au fond des eaux.

 Vous préférez plonger en toute sérénité ? MARCO VASCO vous emmène sur les plus beaux spots de plongée du monde.

Destination Souvenir

Louise Bourgoin, sérénissime dans les brumes de Venise

8 juin 2018
Venise

L’ex-animatrice devenue comédienne de renom continue de tourner. Elle sera bientôt de retour à la télévision dans Hippocrate : La Série de Thomas Litli qui, à l’instar du long-métrage à succès de ce dernier, se passe dans le milieu médical. Et pour son plus beau souvenir de voyage ? Venise, la Sérénissime…

 

« Moi, j’ai grandi seule avec ma mère. Le souvenir de voyage le plus fort qui me revient, je devais avoir quatorze ans, c’est un tour d’Europe avec elle en voiture. Cela avait duré un peu plus deux semaines, si je me rappelle bien. Nos péripéties se sont terminées en Italie.
C’était notre dernière destination. Je me souviendrai toujours de notre entrée dans Venise, au petit matin, par bateau. C’était merveilleux. J’ai alors ressenti une vraie émotion esthétique. Quelque chose d’à la fois mystérieux et émouvant parce que tout était plongé dans la brume. Je vous raconte ça, mais je ne sais pas qui ça va intéresser… » *
*NDLR : Mais si chère Louise, nous, ça nous intéresse !!

Inspirez vous des plus beaux souvenirs de nos clients pour vous aider dans le choix de votre prochaine destination MARCO VASCO.

 

LAST BUT NOT LEAST

Créez votre voyage personnalisé avec MARCO VASCO

Marco Vasco

MARCO VASCO, créateur de voyages personnalisés exauce vos rêves d’exploration et vous invite à découvrir de nouveaux horizons.
Créé dans la lignée des grands explorateurs Marco Polo et Vasco de Gama, MARCO VASCO imagine LE voyage qui vous ressemble.
Aux antipodes des vacances copiées-collées, nous répondons à toutes vos envies d’explorations pour vous confectionner un séjour 100% personnalisé. Depuis sa création en 2007, MARCO VASCO a déjà emmené près de 100 000 voyageurs aux 4 coins du Monde.

Nos 130 créateurs de voyage vous attendent pour réaliser vos rêves d’évasion. Amoureux ou natifs des plus belles destinations, ces explorateurs ont escaladé pour vous les plus beaux volcans, plongé à 20 000 lieues sous les mers, affronté les jungles urbaines et tropicales, ou même goûté les spécialités locales les plus exotiques. Ils partageront avec vous leurs secrets, et feront l’impossible pour vous faire vivre comme un local, profiter d’adresses confidentielles et d’activités époustouflantes !

Vous n’avez qu’à préparer vos valises et vous détendre. Tout le reste, MARCO VASCO s’en occupe. Grâce à son service de conciergerie, vous aurez la réponse à tous vos besoins avant, pendant et au retour de votre voyage. De quoi explorer le monde comme un privilégié, et en toute sérénité.

Explorez le monde avec MARCO VASCO >>