Le Very Bad Trip

« This is end, my friend… » : les 4 pays les plus mélancoliques du monde

12 octobre 2018
sucide

A l’approche du jour des défunts, comment parler de la mort dans le monde ? L’Œil de Marco cède cette semaine au côté obscur du grand passage, avec quatre pays où l’on met fin à ses jours un petit peu plus qu’ailleurs.

 

1. Mongolie

La Mongolie, Gengis Khan, ses yourtes, ses steppes, ses fiers cavaliers et son… sidérant taux de suicide ! Chaque année, sur 100 000 habitants, 48 hommes et 9 femmes se suicident chaque année selon la dernière enquête de L’Organisation Mondiale de la Santé datant de 2015. L’origine de cette vague de mélancolie dépressive serait avant tout économique : 36 % de la population vit en-dessous du seuil minimum vital. Problème de santé, émergence de nombreux bidonvilles, explosion de l’utilisation de drogue, stress, dépression… Ce sont principalement les adolescents indigents qui mettent fin à leurs jours. Amer constat.

 

2. Guyana

Il y a 40 ans, la très pauvre Guyana sortit de l’anonymat de la carte « médiatique » internationale lors de la sombre affaire de la secte de Jim Jones. En 2015, toujours selon l’OMS, le taux de suicide dans ce petit pays de 773 000 habitants, coincé entre le Suriname et le Venezuela, affichait 44 suicides annuels pour 100 000 habitants. Soit presque trois fois le taux mondial moyen ! Alcool, violence, pauvreté, faible taux d’éducation sont autant de raisons à ce chiffre effrayant. Pire encore, l’Unicef a souligné que les adolescents de 14 à 19 ans arrivent en tête des statistiques des tentatives de suicide.

 

3. Côte d’Ivoire

Même si, en Afrique le sujet du suicide reste extrêmement tabou, la Côte d’Ivoire figure parmi les pays où l’on se suicide le plus. C’est même le troisième pays où les femmes mettent fin à leurs jours le plus au monde avec près de 14 morts pour 100000 habitants ! Mais le phénomène touche majoritairement des hommes jeunes de 21 à 30 ans (près de 39 pour 100 000 habitants) issus de milieux défavorisés et péri-urbains…

 

4. Corée du Sud

Dans ce pays industrieux, tête de pont du capitalisme dans la presqu’ile coréenne, les cadences sont parfois infernales et la pression sociale assez forte pour que le taux de suicide figure sinistrement dans le « Top 10 » international. Et le funeste phénomène ne touchent pas que les yes-men débordés. De jeunes stars du cinéma ou de la K-Pop, épuisées par une starisation forcenée, ont mis fin à leurs jours provoquant là-bas un véritable cataclysme médiatique. Et n’allez pas croire que c’est forcément mieux côté Nord, même si en matière de statistique, là-bas c’est plutôt le trou noir stalinien !