Le Very Bad Trip

5 joyaux touristiques menacés par les eaux

10 décembre 2015
taxi

Que d’eau, que d’eau… A l’occasion de la réunion des Grands de ce Monde dans le cadre de la COP 21 pour rattraper le temps écologiquement perdu, petit tour d’horizon de ces territoires d’Exode menacés par les eaux. Moïse, reviens, ils sont devenus fous !

 

  1. New York, Etats-Unis

Comme un air de déjà-vu. Eternelle martyre expiatoire des blockbusters cataclysmisques, la bouillonnante Grosse Pomme a vraiment du mouron à se faire. En première ligne face à l’Atlantique, New York doit affronter des risques de submersion et l’érosion galopante de sa Côte Est. Les Cassandre du GIEC prévoyant une hausse potentielle du niveau de la mer de 30 à 60 cm, la mégapole finira les gratte-ciel dans la flotte à l’horizon 2080.

 

  1. Les îles Kiribati, Océanie

Situées en plein cœur de l’Océan Pacifique, les îles Kiribati vont tristement entrer dans l’Histoire : elles seront les premières terres à devoir déménager, victimes du dérèglement climatique. Leur président Anote Tong a déjà dû acheter une parcelle de terre aux voisins Fidjiens, afin de reloger les habitants des 32 îlots déjà disparus. Une rustine sans doute provisoire, l’archipel des Fidji n’étant pas vraiment connu pour ses montagnes ou son altiplano…

 

  1. Venise, Italie

Des siècles déjà que les Vénitiens se battent contre l’inexorable naufrage de la Cité des Doges. Mais il se pourrait bien que le changement climatique sonne l’hallali final de la Sérénissime. Pour lutter contre la submersion, la flamboyante Venise dispose néanmoins depuis toujours d’une ressource bien plus abondante que l’eau : l’argent ! Des milliards de Ducats, de Lires et d’Euros la maintiennent depuis sa fondation au dessus de la ligne de flottaison. Le dernier projet en date, baptisé Moïse, aura coûté la bagatelle de 5 milliards. De quoi tenir un siècle, disent-ils. Mais après eux, le Déluge ?

 

  1. Îles Carteret, Papouasie-Nouvelle Guinée

Pour les milliers d’habitants de ces confettis du Pacifique Sud, l’Exode a lui aussi déjà commencé. Les terres de Carteret, établies à peine à 1,50 m du niveau de la mer, sont victimes depuis plusieurs années d’une sévère érosion qui, à court terme engendrera une nouvelle vague de réfugiés climatiques. Elles auront tout bonnement disparu de la surface du globe en 2020.

 

  1. Les Maldives, Océan Indien

En l’an 2100, la destination choyée des Honeymooners du monde entier risque de ne plus exister que dans les albums-photos de voyages de noces. Sur place, de nombreux complexes hôteliers sont cernés par les eaux. La majorité des terres de l’archipel étant situées à moins d’un mètre du niveau de la mer, près de 1 000 îles maldiviennes finiront englouties, ou transformées…en superbes hôtels sous-marins. Comme quoi, le pire n’est pas toujours certain.