Le Very Bad Trip

Allo la Lune, ici la Terre
Les 4 endroits les plus isolés de la planète

9 décembre 2016
monde

Vous nourrissez des penchants agoraphobes et misanthropes ? Vous êtes las de la furie des métropoles mondialisées, et en avez marre de suivre PSG-OM sur la télévision de vos voisins ? L’Œil de Marco vous offre un aller simple pour 4 destinations paumées de chez paumées. Loin du Monde, et sans retour.

 

  1. Ittoqqortoormiit, Côte Est du Groenland, Royaume du Danemark

Si l’isolement et les températures glacées vous tentent, rendez-vous à Ittoqqortoormiit, une localité de la côte est du Groenland. Fondée en 1925, elle est aujourd’hui peuplée de 464 âmes qui vivent principalement de chasse, de pêche et de cueillette. Ils forment l’une des communautés les plus isolées au monde. On accède à leur retraite par bateau seulement 3 mois par an car l’eau est gelée le reste du temps. Il vous faudra donc opter pour l’hélico. Même si en cas de crash, il vous faudra affronter, outre le froid et les vents catabatiques, les orques et les ours polaires !

Bon on exagère un peu ! Retrouvez la splendeur du Grand Nord avec MARCO VASCO : groenland.marcovasco.fr

 

  1. Tristan da Cunha, Atlantique Sud, Royaume-Uni

Vous avez aimé Sainte Hélène ? Vous adorerez Tristan da Cunha ! Si tout le monde connaît le triste exil de Napoléon Bonaparte, peu de gens savent que la Perfide Albion possède aussi Tristan da Cunha, à seulement… 2 400 kilomètres de là. Complètement perdue dans l’Atlantique Sud, aussi éloignée de l’Amérique que de l’Afrique, ce petit volcan émergé de 267 habitants vit du homard et de l’émission de timbres-postes. Rock’n roll ! Ses habitants furent les héros d’un roman d’Hervé Bazin, « Les Bienheureux de la Désolation ». Qu’on vous conseille pour vos longues soirées d’hiver.

 

  1. Le Xian du Mêdog, Région autonome du Tibet, Répuplique Populaire de Chine

C’est l’un des derniers comtés tibétains encore inaccessibles en voiture. Et pour cause, la seule route que le gouvernement tenta de construire fut aussitôt balayée par de furieux glissements de terrain. Pour rejoindre le Xian du Mêdog dans la région du Kongpo, il faut emprunter des chemins dangereux dans une nature particulièrement hostile. Une fois arrivé dans cette région encore partiellement inexplorée, n’espérez point y trouver le salut, un accueil chaleureux ou des denrées en abondance. Tous les ravitaillements se font encore à dos d’homme, et on murmure que les petites vieilles pratiquent l’empoisonnement des étrangers.

Venez découvrir le Tibet sans le Mêdog avec MARCO VASCO : chine.marcovasco.fr

 

  1. Oïmiakon, Sibérie Orientale, Fédération de Russie

Encore plus froid et isolé que le Pôle Nord, c’est possible ! Mais le plus étonnant avec Oïmiakon, c’est le nombre d’habitants : ils sont 500 à affronter des températures flirtant parfois avec les -70°C ! En hiver, ce village devient l’un des plus reculés de la planète : l’aéroport est fermé pour cause de tempêtes, il ne devient dès lors accessible que par une seule route glacée et périlleuse sinistrement baptisée « Route des os » ! Et pour ce qui est de la petite (ou la grosse) commission, il faudra aller faire ça dehors : il fait trop froid pour installer des toilettes à l’intérieur.

Pour explorer bien emmitouflés l’ex-pays de Gorby : russie.marcovasco.fr