Le Very Bad Trip

L’amour bizarre : les plus étranges pratiques sexuelles du Monde

15 septembre 2017
sexuelles

Sans porter de jugement moral sur la bagatelle, voici quatre pratiques « sexuelles » des plus étranges, voire troublantes, qui ont cours dans le monde. Âmes sensibles et chantres de l’amour tantrique s’abstenir. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

 

  1. Tribu des Wodaabes, Niger

Chez les Wodaabes, une femme, c’est très précieux. A tel point qu’elle se « vole » au terme d’un surprenant cérémonial.
Rien de crapuleux toutefois. Il faut comprendre que les malheureux mâles de cette tribu sont mariés d’office, dès leur enfance, avec leur cousine !
Chaque année, au festival dit de Gerewol, ceux-ci se maquillent et dansent afin de séduire les femmes… des autres.
Et si l’une d’elles cède au charme de son courtisan, elle peut abandonner librement son époux. C’est alors que se noue, sous les yeux de la tribu, un « mariage d’amour » …

 

  1. Tribu des Trobriandais, Mélanaisie

Pour trouver les Trobriandais, il faut vous rendre sur l’île de Kiriwina, dans l’archipel des Trobriands, plus précisément à l’ouest de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. C’est ce qui s’appelle paumé chez les Papous !
Là-bas, on se la « coule » douce : les Trobriandais ne travaillent que deux heures par jour et jouissent – c’est le cas de le dire – d’une liberté sexuelle totale… avant le mariage. La majorité sexuelle chez les garçons débute autour de 8 ans et de 10 ans chez les filles.
Ils cherchent alors des partenaires de leur âge, plutôt que d’avoir des relations avec des adultes de la tribu.

 

  1. Tribu des Mangaia, Pacifique Sud

Chez les Mangaia, une tribu du Pacifique, l’art de l’amour est une chose prise très au sérieux et, pour reprendre l’adage, la valeur n’attend pas le nombre des années.
Dès 13 ans donc, ces messieurs sont initiés au sexe par des femmes plus âgées. Ces dames ont pour mission de leur apprendre à maîtriser leur éjaculation afin que, devenus adultes, ils puissent faire plus facilement atteindre l’orgasme à leur partenaire.

Si c’est pour la bonne cause…


  1. Tribu des Mardudjura, Australie

Le plus dérangeant pour la fin.
Dans la tribu des Mardudjura, en Australie, le passage à l’âge adulte est marqué par un rite particulièrement étrange : Après avoir été circoncis, les jeunes garçons doivent… manger leur prépuce !
Et ce n’est que le début. Le sexe est ensuite incisé sur toute sa longueur par en dessous. Le sang ainsi récolté sera jeté dans les flammes afin de le purifier.
Pas vraiment un traitement de faveur.

Heureusement l’Australie a de bien plus belles choses à vous faire découvrir.
Explorez avec MARCO VASCO les merveilles naturelles australiennes, au coeur de la culture aborigène !

Oublions ces pratiques sexuelles si peu romantiques et découvrons ensemble les plus beaux nids d’amour de ce monde !