Le Very Bad Trip

Les « chiottes », quelle corvée ! Les pires toilettes publiques de la planète.

27 avril 2018
toilettes

Une envie pressante ? Même si Paris manque cruellement de toilettes publiques (environ 400 pour toute la capitale), la « Ville lumière » est loin, à ce sujet, d’être la plus mal lotie. L’Œil de Marco part à la chasse des lieux d’aisance les plus malséants du monde.

 

  1. La Russie

Un petit tour vers l’Est : la Russie, actuellement au cœur de tous les débats, semble plus en tête dans la course à l’armement que dans celui des installations de cabinets de toilettes. 27,8% de la population – soit au bas mot 40 millions de personnes ! – n’a pas, selon la Banque mondiale, accès à des toilettes « hygiéniques » privatives. Niveau toilettes publiques, les consciences se réveillent, elles, tardivement : l’année dernière, les autorités ont décidé d’en installer dans chacune des 25 stations du métro de Moscou. Encore un effort, camarades !

 

  1. Le Burundi

S’il vous prend une envie du côté du Bujumbura, nous vous souhaitons bien du courage. Car le Burundi compte parmi les (très) mauvais élèves en ce qui concerne les toilettes publiques. Seul 16% de la population a accès à des toilettes adéquates ! Pour contrer les risques de typhoïdes et de choléra, les autorités ont menacé les gens coupables de ce genre d’incivilités d’une amende voire d’emprisonnement. En vain semble-t-il : beaucoup de Burundais se plaignent de la saleté des latrines dans leur pays y compris au sein même des écoles…

 

  1. La Tanzanie

Là, on touche à un record : 82,60% de la population de la Tanzanie – qui compte 55,57 millions d’âmes – est privé de la moindre installation sanitaire ! Devant faire face à de graves problèmes d’hygiène qui mettraient en péril la vie de centaines d’enfants, le gouvernement a décidé de se lancer, selon le quotidien tanzanien Daily News, dans une campagne de construction de toilettes publiques et d’assainissement de l’eau. Pour les amateurs et amatrices de safari néanmoins, il reste toujours le bosquet ou le pied d’un arbre. Veillez juste à ne pas vous soulager sur la tête d’une hyène ou près d’un nid d’abeilles tueuses…

 

  1. L’inde

En Inde, 600 millions d’Indiens, soit la moitié de sa population, ne disposent pas de toilettes convenables. La solution ? Eh bien, logiquement, faire ses besoins « en plein air » pour reprendre la formule chaste de l’OMS qui s’alarme des conséquences de ses pratiques sur la santé (maladies hydriques, propagations de parasites…). En 2016, A New Delhi, la mairie avait ainsi embauché 28 personnes – revêtues d’un uniforme jaune criard – pour encourager à utiliser l’une des 4 000 sanisettes publiques plutôt que de soulager dans la nature.

 

Après avoir passé en revue les pires « chiottes » de la planète, l’Œil de Marco vous soulage avec « les toilettes les plus chics du monde » .