Le Very Bad Trip

Quatre destinations qui recherchent touristes…désespérément

28 septembre 2017
qui

Il est des pays que les voyageurs plébiscitent. Et il en est d’autres qui n’en voient jamais pointer le bout de leurs casquettes. Voici quatre destinations, qui, pour diverses raisons, n’ont pas la chance d’attirer grand monde. Chérie, je t’emmène à Chisinau ?

 

  1. La Moldavie

Plus proche de nous, dans les régions de la Bessarabie et de Podolie méridionale – cela fait très album de Tintin -, plus clairement entre la Roumanie et l’Ukraine, s’érige la Moldavie. Il y a pourtant de quoi faire si on est un minimum curieux : des réserves naturelles, des sites archéologiques (Hansca), des citadelles (Soroca, Hotin…), etc. On y parle même le français – pour les plus paresseux !
Pourtant, le pays n’accueille qu’une dizaine de milliers de visiteurs par an. « Chérie, je t’emmène à Chisinău ! » ne doit pas être assez glamour…

 

  1. La Guinée

Talonnant le Tuvalu, la Guinée monte aussi sur le podium des pays les moins courtisés par les touristes. Bien qu’ils soient tout de même une trentaine de milliers, chaque année, à faire le voyage.
Le plus étonnant, c’est que ce pays, ancienne colonie française – et dont le Français est resté la langue officielle – possède des beautés naturelles d’une grande diversité ainsi qu’une culture vivante et riche. Au lieu d’aller plonger l’été prochain au Sénégal, pourquoi ne pas préférer la plage du Gouverneur ?

Voyageurs trendsetters, si la Guinée est un peu trop vierge à vos yeux, d’autres pays d’Afrique vous ouvrent ses ailes, à la faveur du renouveau de leur secteur aérien. Avec l’arrivée de nouvelles compagnies sur nos tarmacs, vous allez pouvoir à l’avenir découvrir des terres africaines, encore largement inexplorées.

 

  1. Bangladesh

Coincé entre l’Inde et la Birmanie, le Bangladesh a à souffrir d’une pauvreté endémique, d’une météo très capricieuse, de catastrophes naturelles récurrentes et d’une instabilité politique qui n’émeut même plus la communauté internationale.
Faute d’infrastructures, les touristes y dépassent certes les 120 000 annuellement, mais pour 160 millions d’habitants, le ratio est particulièrement faible. Si vous voulez voyager sans croiser de tête occidentale, c’est l’endroit (presque) idéal.

Encore vous faudra t-il pouvoir vous y rendre… Car entre le Bangladesh et ses pays voisins, la libre circulation, c’est pas le genre de la maison!

 

  1. L’Etat des Tuvalu

En 2014, la Banque Mondiale révélait que l’Etat des Tuvalu était le pays le moins visité de la planète avec 1 400 touristes.
Cet archipel, il faut déjà la trouver, en plein centre de l’Océan Pacifique, au Centre de l’Equateur.
Paradisiaque mais littéralement paumée, Tuvalu s’est fait un joli paquet de dollars en mettant en vente son domaine national (« .tv ») aux entreprises du monde entier. Alors, a-t-il vraiment besoin de voir débarquer des consommateurs en short ?