Le Very Bad Trip

Rien ne va plus, faites vos valises : les pires casinos du monde sur lesquels ne pas miser

8 novembre 2018
casino

es casinos ne sont pas toujours ces temples de dorures et de néons qui font rêver de millions. Bondés, glauques, tristes voire même dangereux, voici 4 repaires de bandits manchots sur lesquels notre Œil avisé ne vous conseille pas de miser.

 

1. Siegel Slots and Suites, Las Vegas, Etats-Unis

A Las Vegas, niveau jeux et hôtellerie, bars et divertissements, le pire côtoie le meilleur, comme le glauque le rutilant et cela à quelques encâblures du mythique Strip. Le Siegel Slots and Suites – probablement du nom du père fondateur de la ville, le flamboyant gangster Bugsy Siegel – avec ses nuitées à 19$ est, certes, loin de représenter la quintessence de « Sin City ». Mais dans le genre voie de garage pour joueurs au bout du rouleau, il se pose là : saleté, drogue, ivrognerie, bagarre, tabassage en règle par le service d’ordre. Des témoins disent même y avoir vu un malheureux mettre fin à ses jours. En somme, plus un train fantôme que la roue de la fortune !

 

2. NagaWorld Casino, Phnom Penh, Cambodge

La fureur de jouer des Asiatiques est tout sauf une légende. La preuve ? De passage à Phnom Penh, allez donc faire un tour au NagaWorld Casino. Pas très attirant de l’extérieur (un peu plus à l’intérieur) l’établissement en transformation permanente, sait qu’il accueille des accros au jeu venus des quatre coins de l’Asie. Chinois, Thaïlandais, Vietnamiens, toute une classe moyenne s’y presse ainsi dans un brouhaha de bouge et finissent par y camper littéralement une fois leurs mises envolées. Selon des touristes plus malchanceux encore, des pickpockets vous y feront les poches ! Un point fort tout de même : la nourriture. C’est déjà ça…

 

3. Rio Casino, Klerksdorp, Afrique du Sud

Ne soyons pas trop durs avec le Rio Casino qui a installé ses murs au nord-ouest de l’Afrique du Sud. A part vous retrouver au milieu d’un hold-up en pleine partie de roulette ou de poker – ce qui est déjà arrivé – le plus gros risque reste pour vos yeux : le Rio Casino est une ode au kitsch dans ce qu’il a de plus proche d’un gâteau de mariage de cauchemar. Son frontispice rend hommage au diadème des danseuses du carnaval de la capitale brésilienne et se voit à des kilomètres à la ronde. A l’intérieur, c’est l’explosion de couleurs ; de quoi brouiller celles de votre jeu de cartes. Prêt pour un blackjack ?

 

4. Casino Kursaal, San Sebastian, Espagne

Ce qui fascine les mordus du jeu avec le Casino Kursaal de la célèbre station balnéaire basque de San Sebastian, c’est, semble-t-il, son austérité affichée. Des salles sombres, sans musique, sans paillettes, sans entrain… Est-ce l’ombre portée du franquisme dans le fief basque ? L’imprégnation d’une culture de rois catholiques quelque peu doloristes ? On ne sait toujours pas ! Mais ce qu’on sait en revanche, c’est que l’endroit fait tout sauf rêver. Les serveurs ne font pas dans la franche rigolade non plus. De toute façon, le café situé au troisième étage n’est, toujours d’après certains habitués, jamais ouvert. Sinon, machines à sous, blackjack, roulette, poker… Que des classiques. De quoi vous distraire tout de même au milieu des bancs de Britanniques en short !