Le Very Bad Trip

Les « paradis artificiels » : 4 pays où la consommation de drogues est stupéfiante !

23 février 2018
consommation

Où se drogue-t-on le plus dans le monde ? Quels produits stupéfiants y sont les plus consommés ? L’Œil de Marco se penche sur la question. Et ce n’est pas du tout une invitation à la consommation, même avec modération. 

  1. Ecstasy, Australie

Cette drogue qui a fait les beaux jours des universités américaines à l’époque du « Flower Power » et des technivals du monde entier fait toujours de gros dégâts dans les cortex. Particulièrement en Australie, championne du monde de la consommation d’Ecstasy selon un rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.
Sans oublier les méthampétamines (3e consommateur mondial) et la cocaïne (4e consommateur mondial). Chaque jour, trois Australiens meurent d’une overdose. Bien plus fatal que conduire dans l’Outback avec Mad Max aux trousses…

 

  1. Cocaïne, Écosse

Rangez vos mitraillettes-camembert et autres fusils à canon scié : ce n’est ni dans le Miami de Scarface, ni dans la Colombie de feu Pablo Escobar que l’on consomme le plus de cocaïne mais au pays du kilt et du whisky  !
Selon un rapport de 2015 de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, près de 3% de la population adulte écossaise se repoudrerait le nez à la vénéneuse « coco ». En 2015 toujours un remorqueur en provenance des Antilles était arraisonné au large des côtes écossaises, en pleine mer du Nord, avec 2,25 tonnes de cocaïne à son bord ! Voilà qui a dû faire quelques malheureux et éviter pas mal de surdoses… On murmure qu’une partie de la cargaison a été jetée par dessus bord durant l’opération de police. Ce qui nous donnerait peut être enfin la chance de voir le monstre du Loch Ness remonter à la surface, victime d’une syncope.

 

  1. Héroïne, Ile Maurice

Oui, vous lisez bien : Maurice, ses plages paradisiaques, ses retraites de luxe, ses montagnes verdoyantes… et sa consommation d’héroïne ! Selon un rapport de 2010 de l’Organe international de contrôle des stupéfiants, l’île serait le pays d’Afrique le plus accro à cette drogue dure avec 1,9% d’usagers parmi une population qui compte 1,19 millions de personnes !
On trouve derrière le Kenya (0,7%) et l’Egypte (0,4%). L’héroïne est introduite dans l’île par des trafiquants sud-africains. Comme quoi il n’y a pas que les moustiques qui piquent…

 

  1. Cannabis, France

Selon l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies, la consommation de cannabis en Europe serait « stable voire en baisse chez les jeunes ». Sauf en France semblerait-t-il où sa consommation est au cœur de tous les débats, ressorties à chaque élection tel un marronnier robuste et feuillu.
32,1% des Français en consommeraient régulièrement, 40,9% l’ont déjà expérimenté. Un trafic qui aurait rapporté, en 2010, selon un rapport de l’Institut des hautes études de la sécurité et de la justice paru en 2016, la bagatelle de 1,1 milliard d’euros. Cela fait combien de joints ? Vous avez deux heures…

 

Ce sujet vous a rendu accro ? L’Œil de Marco vous recommande la lecture de Surdose, d’Alexandre Kauffmann. Un an au coeur de la brigade spéciale de lutte contre les stupéfiants. Édifiant. Aux éditions de la Goutte d’Or.