Le Very Bad Trip

Les pires émissions de télé à ne pas regarder en voyage
(sous peine de le gâcher)

19 janvier 2017

Vous pensiez avoir touché le fond en matière de télé-poubelle avec Secret Story et La Villa des Cœurs Brisés ? Ce petit tour du monde des pires émissions télé du Monde va vite vous rassurer. Si vous voyagez là-bas, n’allumez surtout pas la télé de votre hôtel, ou ce sera le very bad trip garanti !

 

  1. « The Littlest Groom », États-Unis

Diffusé sur la chaîne Fox, très appréciée des groupies du Donald Trump, cette émission reprend le canevas de Bachelor : un célibataire rencontre plusieurs dulcinées et, après nombre de bouteilles de champagne éclusées et autant de plongeons en jacuzzi, est bien obligé de faire son choix. La différence ? Les candidats sont ici de « petite taille » ! Tout irait pour le mieux dans le plus petit des mondes si les organisateurs n’avaient pas pensé à ajouter parmi les concurrentes des femmes de taille normale aux avantageux atours. La grande classe !

 

  1. « Parovi », République de Serbie

Imaginez un Loft Story où l’on flatterait les plus bas instincts humains. Violence, insultes, bagarres… Pas forcément pire que les production NT1 ou NRJ12 vous me direz ? Parovi (Les Couples en français) se veut la plus humiliante et brutale variation de Big Brother sur la Terre. Les candidats, tous ratés, voyous, déclassés, se mettent allègrement sur la gueule. Autant de vilenie ne pouvait venir que d’un esprit retors et cruel – Milomir Maric dans le cas présent – un intellectuel local inventeur de ce concept sociologiquement édifiant. Et nous qui nous désolons de BHL : il y a toujours pire ailleurs !

Pour un petit aperçu : Parovi, la chaîne Youtube

 

  1. « Spuiten en Slikken », Pays-Bas

La Hollande, « l’autre pays du fromage » comme chanté jadis par la réclame, est aussi celui de la télé-poubelle. C’est de là qu’est parti ce terrible virus de la télé-réalité, plus virulent qu’Ebola et H5N1 réunis. Diffusé sur la chaîne BNN, Spuiten en Slikken (littéralement « se piquer et avaler ») se fourvoie dans le genre à un niveau rarement atteint. L’émission propose à ses candidats-cobayes d’essayer toutes sortes de drogues (ecstasy et kétamine compris) pour ensuite se faire filmer sous leurs effets. Pas plus méchant qu’un week-end planant à Amsterdam. Mais pas moins bête non plus !

 

  1. « Tourettes : let me entertain you », Royaume-Uni

La très honorable BBC était tout de même tombée assez bas pour promouvoir ce genre de « réalité -spectacle » en 2012 : des candidats atteints du syndrome de Gilles de la Tourette (dont les symptômes le plus connus du grand public sont des tics moteurs et vocaux et des pluies d’insultes à haut débit) sont devenus les héros d’un télé-crochet censé les réintégrer dans la vie sociale. Certes ils avaient beaucoup de talent. Dommage que l’émission était surtout un prétexte à un épanchement un peu freaks sur leur quotidien. Pas très reluisant donc.

Musique ! Tourettes : let me entertain you – épisode 3