C’est arrivé loin de chez vous

Chine : la chance ne sourit plus aux audacieux

7 juillet 2017
chance

La semaine dernière, une passagère d’un avion au départ de Shanghai a cru bon de jeter des pièces de monnaie dans un réacteur afin de porter chance à son vol. Manque de bol : une arrestation et plusieurs heures de retard !

La superstition est un véritable fétichisme des Chinois : on retrouve ce syndrome dans les numéros de téléphone, un goût irrépressible pour le jeu, les numéros d’étage des immeubles, et même la position des lits.

Encore un indéboulonnable cliché ? Pas si sûr, comme le confirme cette histoire arrivée le 27 juin dernier.

Ainsi, Madame Qiu, une passagère de 80 ans , a jugé utile au moment d’embarquer pour le vol Shanghaï Canton d’aller jeter neuf pièces dans le réacteur de l’appareil ! Prise sur le fait par un passager, l’octogénaire a été arrêtée sur-le-champ (par respect pour l’octogénaire parcheminée, nous avons reconstitué la scène photographique avec une figurante plus fringante). La compagnie China Southern Airlines a dû réaliser un examen complet du moteur. « Après enquête, la passagère impliquée a expliqué avoir jeté les pièces en formulant le vœu de voyager en toute sécurité » a indiqué la police au journal Beijing Youth Daily.

Et pour les autres passagers ? Pas de veine : ils sont partis avec près de quatre heures de retard.

Autant China Southern est l’une des plus sûres compagnies aériennes du monde autant nous conseillons à notre superstitieuse Chinoise de prendre un bon stock de pièces avant d’aller dans ces endroits maudits de notre belle planète.

Le chiffre de la semaine

80

6 juillet 2017
panne

Un gros coup de la panne qui va avoir un coût salé pour une vénérable compagnie aérienne… En pleine zone de turbulences !

80 millions de livres sterling ! C’est ce qu’aura coûté le crash du système informatique de la British Airways les 27 et 28 mai derniers.

On a toujours un peu de mal à connaître sa véritable origine. Apparemment, c’est le fait d’un technicien sous-traitant, qui aurait coupé par inadvertance l’alimentation électrique d’un système vital. Apercevant sa méprise, il aurait ensuite tenté de le rebrancher maladroitement, comme s’il s’était agi d’un vulgaire grille-pain !
On frémit à l’idée qu’un sous-traitant d’une grande compagnie aérienne puisse si facilement désactiver des systèmes aussi vitaux, dans un secteur ou la sécurité est le maître mot. Heureusement que British Airways n’a pas de filiales dans le secteur nucléaire… Cette légèreté aura entraîné l’annulation de 726 vols et le clouage au sol de 75 000 passagers durant plusieurs jours.

Mais les déboires de la compagnie ne s’arrêtent pas là : elle vient d’essuyer une grève de 2 semaines de ses PNC basés à Heathrow, se prépare à en affronter une nouvelle à partir du 19 juillet , et s’est vue enjoindre de payer une amende d’un million d’euros pour défaut d’information des passagers sur son site internet. Fermez le ban !

Comme on dit, les emmerdes, ça vole très souvent en escadrille !

La crème de la crème

Elle est belle ma papaye ! Les 4 halles et marchés les plus frais de la planète

6 juillet 2017

Tous les voyageurs vous le diront : les visites des marchés locaux aux mille couleurs sont un in-con-tour-na-ble de tout séjour. En voici quatre proprement exceptionnels, regorgeant des spécialités exotiques les plus exubérantes. Alors, il est pas frais mon marché ?

  1. Tsukiji, Japon

Le quartier de Chuo est célèbre dans le monde entier pour l’extraordinaire marché aux poissons qu’il abrite. Tous les jours à l’aube, Tsukiji devient le centre de toutes les passions gastronomes du Mikado (l’empire, pas le biscuit…) Près de 3 000 tonnes de poissons et de coquillages, appartenant à près de 400 espèces différentes venues du Monde entier, y sont vendus par les 15 000 commerçants présents.
De quoi ravaler Rungis au rang de nain ! S’il peut être visité par les touristes, ce marché est surtout le centre d’une bataille haute en couleur entre mareyeurs et clients. Censé avoir déménagé à Toyosu depuis 2016, il reste implanté chez lui, mordicus…

Les marchés, ce cœur battant de la gastronomie japonaise : un reportage exceptionnel de notre amie Nassera Zaïd pour Marie-France

 

  1. Oaxaca, Mexique

C’est l’un des plus grands et étendus du Mexique. Et dans quel décor ! Le marché d’Oaxaca, implanté dans le centre historique de la ville est classé au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1987. Tous les samedis, c’est l’occasion de toutes les rencontres, de toutes les transactions, et de tous les échanges nourrissants. Si on y trouve du chocolat, la grande spécialité locale.
Il y a également des fruits et des légumes venus de tout le pays, des épices, des herbes, et des sauterelles cuisinées au piment, les Chapulines, qui valent à elles seules bien des excentricités culinaires des marchés asiatiques.

 

  1. Kaolack, Sénégal

Pour trouver ce marché, il faut prendre la route et fuir la bouillonnante Dakar pour Kaolack, à 200 kilomètres de la capitale, dans le Siné-Saloum. Comme hors du temps, ce marché africain recèle des trésors de tradition. On y croise des herboristes, des vendeurs de fruits et de légumes, comme des savetiers, des étals d’instruments de cuisine comme d’instruments de musique !
Pour les plus aventureux – ou les plus malheureux en amour -, il y a même plusieurs étals qui proposent apocryphes potions et remèdes aphrodisiaques censés ramener le bonheur dans le couple. Qui sait ?

 

  1. Dolac, Croatie

C’est une institution à Zagreb, au même titre que la visite des bâtiments historiques. Au Dolac, en plein centre-ville on trouve de tout. Non seulement des fruits et des légumes cultivés localement, mais aussi, sous la partie couverte, de la viande, de la charcuterie, du pain, des pâtisseries, des fromages et des laitages.
Sans oublier, dans ses alentours, fleurs et objets artisanaux. A la fois traditionnelle et vivifiante, c’est la manière idéale d’entrer au cœur même de l’art de vivre croate.

Envie d’une fantaisie gastronomique nocturne avalée sur le pouce ? Une seule direction : les marchés de nuit! L’Oeil de Marco vous donne les 4 marchés de nuit les plus chouettes de la planète…

Le Very Bad Trip

Tu montes chéri ? Les 4 capitales internationales du plus vieux métier du monde

6 juillet 2017

La prostitution, ce fléau d’âge biblique, touche les 5 continents. Elle constitue pour les touristes de mauvaise vie un prétexte à se rendre dans les points chauds de la planète. Voici quatre capitales de l’exploitation sexuelle dans le monde, et autant d’exemples à ne pas suivre.

 

  1. Nana Plaza, Bangkok, Thaïlande

C’est une nouvelle red place to be qui a ringardisé le traditionnel quartier de Patpong : trop « réputé » et à la sécurité douteuse. Nana Plaza, c’est un capharnaüm à ciel ouvert, un « paradis du sexe » dans le bruit et les néons. Cette véritable galerie marchande pour adultes est située en plein cœur du quartier touristique de Nana qui compte déjà un nombre conséquent de bars et de restaurants.
Au Nana Plaza, une trentaine d’établissements proposent des filles à foison et autant de spectacles salaces. C’est aussi, « rue » Soi 4, un haut-lieu de la prostitution transexuelle. De quoi réserver, au réveil, de sacrées surprises aux visiteurs rentrés à leur hôtel accompagnés et trop intoxiqués.

 

  1. De Wallen, Amsterdam, Pays-Bas

Un quartier qui fleure la chromo « années 70 », du temps de la révolution sexuelle de papa. Situé près de la gare centrale, De Wallen est un lieu composite qui propose de nombreux restaurants, des bars, des musées iconoclastes (celui du sexe et du cannabis) et… des prostituées.
Celles-ci travaillent dans les vitrines des studios qu’elles louent et exposent leurs charmes aux passants qui viennent là se rincer l’œil sans vouloir forcément croquer la pomme.
Avec l’explosion du tourisme en tout bien tout honneur, et celle des loyers gentrifiés, il semblerait néanmoins que les « filles de De Wallen » vivent avec cette décennie leurs derniers feux de l’amour tarifé…

 

  1. Matongé, Kinshasa, Congo 

C’est LE quartier chaud de la capitale de la République démocratique du Congo. Un quartier insalubre, déboussolant, mal éclairé, devenu le haut-lieu de la prostitution en Afrique. Ici, les passes se payent en devises et les filles, faute de champagne, poussent à la consommation de la bière locale, la Primus. Les boîtes de nuit y sont presque aussi nombreuses que les prostituées, qui ont pour spécialité de faire les poches de leurs clients désirés avant même le moindre baiser, leur main étant tout aussi agile que baladeuse. Pour ce qui est des MST, pas besoin de vous faire un dessin : vous y pénétrez à vos risques et périls.

 

  1. Wanchai, Hong Kong, Chine

Quartier de shopping et de restaurants très vivant le jour, Wanchai devient, la nuit venue, un Triangle des Bermudes où se croisent noceurs, âmes en peine et filles perdues. Tout ce petit monde se saoule, se jauge et se drague dans des clubs à la réputation sulfureuse comme l’Amazonia, le Players ou le From Dusk Till Dawn. Et encore, comme enseignes, il y a bien pire…
Au petit matin, les professionnelles, aussi bien Chinoises qu’Africaines courent après les derniers clients ivres, proposant leurs services à des prix « cassés ». Un spectacle aussi pathétique que fascinant.


Mâles façon XIXe siècle, touristes misogynes, amateurs de lupanars exotiques, prenez également garde à notre  Top 4 des sociétés matriarcales déconseillées aux voyageurs machos…

Destination Souvenir

Alix Bénézech : mission impossible sur le Vésuve

6 juillet 2017
Bénézech

C’est l’un des personnages récurrents de la série médicale Nina sur France 2. Et la gloire internationale frappe à sa porte. Elle sera à l’affiche de Mission : Impossible 6 face à l’indestructible Tom Cruise ! Alix Bénézech, actrice française, passionnée d’histoire, vous emmène pour son plus beau voyage en Italie.

« J’avais 14 ans, c’était lors d’un voyage de classe en Italie organisé par mon professeur de Latin qui est également… mon papa.

Nous sommes partis en voyage de classe en Italie, à Rome et à Naples. Toute une succession de sites archéologiques, à la fois merveilleuse et très nourrissante intellectuellement.J’ai un souvenir très fort de la presqu’île de Sorrente. Et surtout de notre montée du Vésuve : il y avait un petit côté « dangereux » qui nous saisissait, adolescents, et une impression d’énergie très particulière. Je suis une férue d’histoire. Il y avait à la fois ce lien culturel et familial qui rendait l’événement assez exceptionnel. J’en garde un attachement très fort pour l’Italie. »

A retrouver sur Youtube dans Alice in Paris puis à la rentrée sur France 2 dans Nina.

LAST BUT NOT LEAST

Créez votre voyage personnalisé avec MARCO VASCO

Marco Vasco

MARCO VASCO, créateur de voyages personnalisés exauce vos rêves d’exploration et vous invite à découvrir de nouveaux horizons.
Créé dans la lignée des grands explorateurs Marco Polo et Vasco de Gama, MARCO VASCO imagine LE voyage qui vous ressemble.
Aux antipodes des vacances copiées-collées, nous répondons à toutes vos envies d’explorations pour vous confectionner un séjour 100% personnalisé. Depuis sa création en 2007, MARCO VASCO a déjà emmené près de 100 000 voyageurs aux 4 coins du Monde.

Nos 130 créateurs de voyage vous attendent pour réaliser vos rêves d’évasion. Amoureux ou natifs des plus belles destinations, ces explorateurs ont escaladé pour vous les plus beaux volcans, plongé à 20 000 lieues sous les mers, affronté les jungles urbaines et tropicales, ou même goûté les spécialités locales les plus exotiques. Ils partageront avec vous leurs secrets, et feront l’impossible pour vous faire vivre comme un local, profiter d’adresses confidentielles et d’activités époustouflantes !

Vous n’avez qu’à préparer vos valises et vous détendre. Tout le reste, MARCO VASCO s’en occupe. Grâce à son service de conciergerie, vous aurez la réponse à tous vos besoins avant, pendant et au retour de votre voyage. De quoi explorer le monde comme un privilégié, et en toute sérénité.

Explorez le monde avec MARCO VASCO >>