C’est arrivé loin de chez vous

Venezuela : sans maillot ni crampons

23 septembre 2016
venezuela

Alors qu’elle rentrait d’une défaite en D1, l’équipe vénézuélienne du Trujillanos FC s’est fait voler tout son équipement. Pas pratique pour le match retour.

Avec son taux de criminalité à donner des vertiges à n’importe quel représentant de l’ordre français (17 778 homicides rien que l’année dernière), le Venezuela est loin de figurer parmi les pays les plus sûrs de la planète. Les délits y sont quotidiens y compris les plus incongrus, et l’équipe du Trujillanos FC vient d’en faire la pénible expérience…
Alors que cette formation de Valera, au nord-ouest du pays, revenait de Maturin où elle venait de perdre un match 2 à 1 contre le Monagas Sport Club dimanche soir dernier, elle a eu la mauvaise surprise de se faire braquer par une bande voyous armés jusqu’aux dents. Dépouillés, les sportifs qui évoluent en D1 se sont retrouvés comme deux ronds de flan (multipliés par 11) au bord de la route en caleçon et chaussettes, s’il vous plaît, et délestés de tous leurs biens, équipements, et même uniformes. « Ils ont même menacés de faire sauter le bus » a indiqué le club. Plus de peur que de mal donc, mais pour les champions plus déçus que déchus, pas de quoi pavoiser non plus. Quant aux braqueurs, pour eux, c’est carton rouge !

Le chiffre de la semaine

Dix Airbus

23 septembre 2016
airbus

C’est le nombre d’Airbus 350-900 que la compagnie Vietnam Airlines s’est engagée à acheter. Une commande à 3 milliards de dollars signée par François Hollande, VRP Airbus, lors de sa dernière visite au Vietnam.

La longue réconciliation franco-vietnamienne passe également par la diplomatie de l’Airbus ! Selon la compagnie, l’ajout de ce fleuron européen sera utilisé pour relier directement les États-Unis d’Amérique. Une mission que l’on croyait pourtant promise au grand rival de l’A350, le Boeing 787 DreamLiner, livré il y a peu aux mêmes Vietnamiens. Les voies de la diplomatie sont décidément aussi aériennes qu’impénétrables…

Envolez-vous au Vietnam avec MARCO VASCO : vietnam.marcovasco.fr

La crème de la crème

Les 4 plus merveilleux zoos de la planète :
Gare aux gorilles !

23 septembre 2016
zoo

Bon, mis à part partir en Safari avec MARCO VASCO, il n’est rien de mieux qu’un zoo pour découvrir des espèces uniques ou en voie d’extinction. En voici 4 très étonnants, qui vous feront à coup sûr préférer le merle à la grive !

 

  1. Zoo sauvage de Saint-Félicien, Canada

Pour les amoureux de la faune boréale, c’est l’endroit idéal. Toutes les espèces qui y sont représentées font partie de la zone arctique. Ouvert en 1960, après de nombreuses modifications, il regroupe aujourd’hui sur 485 hectares près de 1 000 animaux issus de 80 espèces vivant dans des habitats très proches de leur habitat naturel. Carcajous, caribous, renards arctiques, ours blancs… ils sont (presque) tous là. Son « parcours de nuit » est une expérience sensationnelle.

Explorez le Canada avec MAROC VASCO : canada.marcovasco.fr

 

  1. Le zoo d’Ueno, Tokyo, Japon

Le zoo de la capitale japonaise s’étend sur plus de 14 hectares. C’est le plus vieux du Japon, fondé en 1882. Son rôle va au-delà de la simple attraction familiale et de la protection des espèces menacées : il est politique ! Il a permis un attendrissement des tensions sino-japonaises lorsqu’un couple de pandas géants a été offert par l’Empire du milieu à ceux l’Empire du Soleil Levant. A part des pandas diplomatiques, on y croise également 900 espèces d’animaux, dont des gorilles.

Direction le Japon avec MAROC VASCO : japonmarcovasco.fr

 

  1. Le parc zoologique de San Diego, États-Unis

Au cœur de 40 hectares, 4 000 animaux issus de 800 espèces y sont « hébergés » pour le plus grand plaisir de millions de visiteurs annuels soucieux des questions écologiques. Les tigres, ours, pandas, gorilles, mais aussi reptiles y vivent dans des conditions les plus proches possible de leur climat naturel (enfin presque, un bébé gorille y étant né par césarienne). Parmi les diverses infrastructures, on trouve même une plantation d’eucalyptus afin de nourrir les koalas ! Un établissement d’avant-garde dédié au bien-être des animaux.

Envolez-vous aux États-Unis avec MARCO VASCO : usa.marcovasco.fr

 

  1. Zoo de Londres, Angleterre

Plus proche de la France, le Zoo de Londres est le doyen du Monde. Inauguré en 1828, mais rénové en 2008, il a tout misé sur l’amélioration des conditions de vie de ses hôtes. On y trouve des tigres comme des gorilles, des okapis comme des tatous, des gibbons comme des varans du Komodo. Une scène du film « Harry Potter à l’école des sorciers » y a même été tournée. C’est dire si l’endroit est culte…

Site : www.zsl.org

Le Very Bad Trip

Les 4 trails les plus exténuants du Monde :
500 km à pied, ça use, ça use…

23 septembre 2016
trails

Le trail est probablement la discipline sportive la plus exigeante qui soit. L’Œil de Marco vous présente les plus extrêmes.

 

  1. Le Marathon des sables, Maroc

« Sous le soleil exactement » comme chantait Anna Karina, c’est un peu le programme de ce marathon sous le cagnard marocain. Six jours passés à courir en autosuffisance alimentaire (les concurrents, plus d’un millier, portent leurs rations sur le dos) avec seul l’approvisionnement en eau fourni, dans les dunes, sur les plateaux, les sentiers, les petits chemins montagneux… Depuis 2014, cet ultra-trail a le même champion : le marocain Rachid El Morabity. Facile, il joue à domicile !

 

  1. Norseman Xtreme Triathlon, Eidfjord, Norvège

A première vue un Iron Man « classique » (3,8 km à la nage, 180 km à vélo, 42 km à pied) mais rendu plus ardu encore par les conditions météo du pays organisateur, la Norvège. L’eau y est plus froide, les vallées y sont plus ventées, et les 10 derniers kilomètres culminent à près de 2 000 mètres d’altitude. Seuls les 160 premiers participants reçoivent un t-shirt noir les adoubant « Norsemen ». Pour les 90 autres, c’est un t-shirt blanc et leurs yeux pour pleurer. Au Norseman, l’essentiel n’est pas de participer !

Laissez vous tenter par la Norvège avec MARCO VASCO : scandinavie.marcovasco.fr/voyage-norvege.

 

  1. Le 555+, Oasis de Bahariya, Egypte

Retour aux grandes chaleurs avec cette épreuve de course à pied tout bonnement la plus longue du monde. Imaginée par un Français, Alain Gestin, cette course est réservée à une élite spartiate et ne réunit jamais plus d’une trentaine de participants. Et pour cause, ils doivent se manger 564 kilomètres de désert, et le sable qui va avec. Il faut en avoir de l’appétit, et surtout du courage, pour se frotter à ce marathon extrême où rien n’est fait pour faciliter l’exploit : pas d’assistance, réapprovisionnement en eau tous les 22 kilomètres… Cuisant à la lecture mais grisant paraît-il à vivre.

 

  1. La Barkley, Wartburg, États-Unis

Il a lieu chaque année à travers les forêts très hostiles de Brushy Mountain, Tennessee, dans un décor d’une prison de haute-sécurité aujourd’hui reformée. Créé en 1986 par un habitant de la région, Jake Lazarus, cet « ultratrail » est considéré comme le plus difficile du monde. 40 participants triés sur le volet doivent venir à bout de 160 km. Le plat de résistance : un dénivelé qui correspondant au total à une double ascension de l’Everest ! Jusqu’à aujourd’hui, seuls douze participants ont réussi à boucler l’épreuve.

Enfilez vos chaussures, MARCO VASCO vous emmène aux Etats-Unis ! usa.marcovasco.fr

Destination Souvenir

Ronald Guintrange et l’Utah

23 septembre 2016
utah

Pour le journaliste vedette de la chaîne d’information BFMTV, cap sur les Etats-Unis et plus particulièrement l’Utah, entre nature et poésie.

« J’ai commencé à voyager assez tardivement même si je me suis rattrapé depuis. Si je devais garder un seul souvenir de voyage, parmi les plus émouvants, ce serait Castle Valley dans l’Utah, au nord-est de Moab. Pour une nuit passée à compter les étoiles filantes dans le ciel, assis sur la balançoire de la terrasse d’un cabanon. Avec les pitons rouges des La Sal Mountains face à moi. Il n’y a pas plus fort, je crois. Je suis retourné deux fois à cet endroit-là, à l’occasion de road-trips aux États-Unis. Je suis un mordu de l’Amérique. Dans cette grande puissance économique, la proximité avec la nature est surréaliste et hors du temps. Une invitation permanente à s’y perdre. »

Direction l’Utah avec MARCO VASCO : usa.marcovasco.fr