C’est arrivé loin de chez vous

New-York : les toilettes les plus chics du Monde

19 mai 2017
toilettes

Oubliez le cliché new-yorkais façon Bûcher des Vanités, avec son Bronx, ses carcasses de voitures, ses graffitis et ses immeubles à l’abandon. Aujourd’hui, la gentrification a fait son œuvre dans la grosse pomme, et même les toilettes publiques ont adopté l’upper-class attitude.

Après trois mois (sic) de travaux, les toilettes de Bryant Park ont rouvert sur la 42e avenue. Pas de quoi en faire un fromage, nous direz-vous. Mais ce lieu est réputé pour être l’un des plus élégants du monde, à deux pas de Times Square. Mieux encore, sa rénovation aura coûté la bagatelle de 254 000 $ (238 000 € environ) !
Carreaux de porcelaine importés d’Europe au mur, fleurs fraîches à l’entrée, des tableaux, musique classique : tout y est fait pour que la clientèle y passe son moment intime dans les meilleures conditions. « Les gens ne veulent plus en sortir ! » affirme même Antoinette Smalls, l’une des deux employées (vu le standing, on ose plus dire « dame pipi ») à y officier.

Avis aux voyageurs : les toilettes publiques de Bryan Park sont ouvertes tous les jours à partir de 7 heures du matin. Mais si passé minuit, vous êtes pris d’une envie pressante, il vous faudra trouver une alternative. A la différence de vos sphincters, même les dames pipis ont droit au repos la nuit !

New-York avec MARCO VASCO, c’est par ici… 

Le chiffre de la semaine

4,2

19 mai 2017
4,2

Vous n’imaginez pas tout l’argent que gagnent les compagnies aériennes américaines avec vos bagages. L’Œil de Marco, à qui rien n’échappe, vous révèle son montant « oversized », comparable au P.I.B. d’un petit Etat.

4,2 Milliards de dollars ! C’est selon, le Département des Transports US, le chiffre d’affaires généré l’an dernier par les bagages en soute au profit des compagnies aériennes américaines. Un montant comparable au Produit Intérieur Brut de la Mauritanie, en croissance de 10% par rapport à l’année 2015 (tandis que la croissance en Mauritanie était, elle, de 3,3% en 2016…)
Ainsi, les revenus tirés des bagages ont été multipliés par 10 depuis 2007. Des chiffres pour le moins massifs, et qui contribuent largement à la richesse des compagnies aériennes d’outre-Atlantique. Celles-ci ont enregistré leur septième année consécutive de profits, avec 13,6 milliards de $ en 2016.

Ami vache à lait voyageur, un conseil : investissez (tant qu’il est encore temps) dans des valises-cabine avant d’aller voir ce madré Oncle Sam. Car si vous partez le bagage un peu trop gros, vous savez désormais qui va s’en frotter les mains…

Et heureusement grâce à MARCO VASCO, en plus de personnaliser votre voyage, vous pouvez même personnaliser vos bagages avec notre partenaire Samsonite : Personnalisez votre valise Lite-Cube DLX avec une gravure laser offerte et utilisez le code privilège MARCOVASCO sur samsonite.fr pour bénéficier de 10% de réduction sur la collection Lite-Cube DLX.

La crème de la crème

Oh, la belle bleue ! 4 incroyables sites d’observation des baleines

19 mai 2017
baleines

Votre rêve est de partir à la rencontre des titans des mers ? Puissance, beauté et majesté sont au rendez-vous de ces quatre destinations marines appréciées des cétacés (dits-la-baleine..) Voguez maintenant près de leurs souffles puissants, et qui sentent très fort la crevette !

  1. Puerto Madryn, Argentine

La Péninsule Valdés, dans la province de Chubut, est célèbre pour son étonnante forme rectangulaire mais aussi pour la richesse de sa faune qui ravira les amoureux de la nature. Dos fins, éléphants de mer, otaries et évidemment baleines sont visibles à partir de la ville de Puerto Madryn. C’est dans cette péninsule que, pour quelques mois, les femelles se regroupent pour mettre bas et nourrir leur progéniture. Pas besoin de prendre un bateau, on peut admirer ce petit miracle directement de la plage de Las Canteras.
Dates : entre juin et octobre.

N’hésitez plus et direction les routes de la Patagonie de Buenos Aires à El Calafate en passant par Puerto Madryn, claro ! argentine.marcovasco.fr

 

  1. Husavik, Islande

L’Islande est la destination européenne idéale pour quiconque souhaite admirer les cétacés en liberté. Cap sur le nord et plus précisément dans le village de pêcheurs d’Husavik. Considéré comme la capitale pour ce type d’observation en Europe, vous avez 98% de chance d’y croiser une baleine !
Vous pourrez choisir entre deux compagnies qui proposent des croisières spéciales dans la baie de Skjálfandi afin de partir à la rencontre de baleines bleues, baleines à bosse, baleines de Minke…
Dates : entre mai et septembre (juillet pour les baleines bleues).

 

  1. Kaikoura, Nouvelle Zélande

Direction les antipodes et la pittoresque petite ville côtière de Kaikoura située sur l’île sud de Nouvelle-Zélande. Vivant jadis de la chasse à la baleine, la ville s’est reconvertie depuis dans le tourisme marin et plus spécialement l’observation des cétacés.
Paysages somptueux, guides maoris, une South Bay Marina magnifique : tout participe à une expérience inoubliable. Vous y verrez des baleines à bosse, des grands cache à l’eau ou les toujours impressionnantes orques !
Dates : entre mai et juillet pour la meilleure période.

 

  1. Cabo San Lucas, Mexique

La péninsule de Basse-Californie, et plus précisément Cabo San Lucas, situé le plus au sud, est célèbre dans le monde entier pour ses points d’observation des baleines.
L’expérience est totale puisque vous avez toutes les chances de croiser baleines grises, baleines bleues et cachalots en migration des eaux froides de l’Alaska et de la Sibérie vers les eaux plus clémentes de l’océan Pacifique. Le tout, qui plus est, sous un ciel de rêve.
Dates : de novembre à avril (février pour apercevoir les bébés baleines).

Le Very Bad Trip

Au boulot, les petits ! 3 pays qui font toujours travailler les enfants…

19 mai 2017
travailler

Selon l’Unicef, 168 millions d’enfants travaillent dans le Monde, totalement exclus de tout système scolaire. Pire, 115 millions pratiqueraient une activité jugée dangereuse. Voici 3 pays dans lesquels la Convention internationale des droits des enfants ne signifie pas grand-chose.

 

  1. Afghanistan

Dans ce pays livré au chaos depuis des décennies, l’avenir n’est évidemment pas rose pour les plus faibles. Soit c’est la condition de semi-esclave dans les briqueteries, soit c’est l’engagement forcé dans les milices armées des seigneurs de la guerre (le vrai métier des islamistes locaux) Le nombre d’enfants scolarisés en Afghanistan ne dépasse pas les 42% et on les retrouve à œuvrer aussi bien dans les usines, les mines que dans le tissage des tapis, la collecte du bois ou l’agriculture… A noter qu’en plus le pays est considéré comme particulièrement actif dans la traite et l’exploitation sexuelle des enfants. Terrifiant.

 

  1. Somalie

Sur la Corne de l’Afrique, le taux d’enfants travailleurs atteint des sommets. Plus d’un million d’enfants somaliens, entre 5 et 15 ans, ne vont pas à l’école, soit près de 40%.
L’agriculture, la pêche, l’élevage, font appel à cette main d’oeuvre docile et sous-payée. Elle est également employée dans les mines et dans la construction. D’une grande instabilité sociale et politique, la Somalie a échoué à mettre en place un système éducatif viable ; et, abandonnés par leur famille, beaucoup d’enfants sont obligés de travailler dès leur plus jeune âge pour survivre.

 

  1. Congo

Connaissez-vous le coltan ? Ce minerai de couleur noire est utilisé dans l’aéronautique, pour les réacteurs, mais aussi dans la fabrication de nos téléphones portables. Son extraction est au centre des pires trafics en République démocratique du Congo. Ce sont les enfants qui s’y collent sous la brutale surveillance de groupes surarmés par les seigneurs de la guerre (le vrai métier des rébellions « démocratiques » locales).
Que ce soit dans les mines, l’agriculture, l’industrie, les services même, c’est plus de 3 millions d’enfants qui sont obligés là-bas de travailler. Quand ils ne sont pas enrôlés de force dans l’armée, comme il est récurrent à l’est du pays.

 

Crédit Photo : UNICEF/UN020087/Khuzaie

MARCO VASCO s’engage auprès de l’Association « L’Enfant @ L’Hôpital », qui intervient à la demande des équipes éducatrices dans des écoles dans toute la France, auprès des enfants et adolescents malades ou handicapés hospitalisés et/ou en difficulté.
Pour permettre à tous de lire, écrire, compter et apprendre malgré tout, l’association a développé Kolibri, une plate-forme interactive qui permet des dialogues entre les enfants, des explorateurs aux quatre coins de la planète, et de joyeux savants ou artistes passionnés.

Pour en savoir plus : www.enfant-hopital.org

 

MARCO VASCO soutient également le projet « Peach, teach for Peace » qui a pour but de promouvoir l’éducation interculturelle dès le plus jeune âge, en créant du lien entre des classes de différents pays du monde et faisant voyager ceux qui n’en ont pas l’opportunité.

Pour en savoir plus et faire un don : www.peachteachforpeace.org

Destination Souvenir

Vibrations jamaïcaines avec Melvil Poupaud

19 mai 2017
melvil

Il vient de sortir le livre Voyage à Film City, souvenirs d’un tournage rocambolesque en Chine, et tourne actuellement pour TF1 Insoupçonnable adapté de la série britannique The Fall, avec Gillian « Dana Scully » Anderson. Pour Melvil Poupaud, comédien quadragénaire révéré, c’est cap sur la Jamaïque.

« Les tournages m’ont souvent donné l’occasion de voyager. C’est même ce qui a guidé certains de mes choix : le prétexte à découvrir d’autres cultures, d’autres langues, d’autres façon de travailler, d’autres équipes… J’aime bien quand le travail est assimilé aux voyages. C’est également pour cela que j’ai écrit Voyage à Film City, manière de revenir sur un tournage à la fois rocambolesque et fabuleux qui m’a entraîné dans les confins d’une Chine que je ne connaissais pas du tout.
Après, d’un point de vue plus personnel, qui ne soit pas directement lié au cinéma, c’est la Jamaïque. J’avais 23 ans, j’étais avec mon frère, nous faisions un peu n’importe quoi. Nous avons profité de tout ce que l’île pouvait nous procurer comme sensations – musicales surtout. C’est là que j’ai vu les plus beaux concerts, goûté aux sons les plus intenses… Sans oublier la mer incroyable et les parfums. »

Voyage à Film City de Mevil Poupaud, éditions Pauvert, prix : 18€.

La Jamaïque comme vous en rêvez avec MARCO VASCO.

LAST BUT NOT LEAST

Créez votre voyage personnalisé avec MARCO VASCO

Marco Vasco

MARCO VASCO, créateur de voyages personnalisés exauce vos rêves d’exploration et vous invite à découvrir de nouveaux horizons.
Créé dans la lignée des grands explorateurs Marco Polo et Vasco de Gama, MARCO VASCO imagine LE voyage qui vous ressemble.
Aux antipodes des vacances copiées-collées, nous répondons à toutes vos envies d’explorations pour vous confectionner un séjour 100% personnalisé. Depuis sa création en 2007, MARCO VASCO a déjà emmené près de 100 000 voyageurs aux 4 coins du Monde.

Nos 130 créateurs de voyage vous attendent pour réaliser vos rêves d’évasion. Amoureux ou natifs des plus belles destinations, ces explorateurs ont escaladé pour vous les plus beaux volcans, plongé à 20 000 lieues sous les mers, affronté les jungles urbaines et tropicales, ou même goûté les spécialités locales les plus exotiques. Ils partageront avec vous leurs secrets, et feront l’impossible pour vous faire vivre comme un local, profiter d’adresses confidentielles et d’activités époustouflantes !

Vous n’avez qu’à préparer vos valises et vous détendre. Tout le reste, MARCO VASCO s’en occupe. Grâce à son service de conciergerie, vous aurez la réponse à tous vos besoins avant, pendant et au retour de votre voyage. De quoi explorer le monde comme un privilégié, et en toute sérénité.

Explorez le monde avec MARCO VASCO >>